vulnérabilité couple

Une règle d’or au sujet de la vulnérabilité en couple

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Lorsque votre partenaire vous fait le cadeau d’ouvrir son coeur, ou de se montrer comme vulnérable dans son partage, il y a une règle d’or à suivre. Une règle à laquelle on ne pense pas, et qui est rarement comprise comme cruciale. Lorsque l’on ne respecte pas cette règle, la vulnérabilité de notre chéri(e) est utilisée comme une arme de douleur et de revanche. C’est d’une violente immense pour le partenaire qui a eu le courage de se montrer vulnérable en couple, et qui plus tard, voit son ouverture de coeur utilisée comme lui.

La règle d’or est donc simple: ne jamais, au grand jamais, utiliser contre eux, ce que votre partenaire vous a dit lorsqu’il ou elle était vulnérable.

Simple non? Et pourtant… Ça peut paraître évident quand on y pense intellectuellement, mais dans les faits, c’est si vite arrivé… On l’a tous fait. On l’a tous vu faire.

Explorons ensemble pourquoi ça tourne mal et l’impact dévastateur que ça peut avoir.

Pourquoi cette règle d’or est importante

Notre amoureux(se) partage quelque chose dont il ou elle a honte. Ou il ou elle ose mettre à la lumière un démon de leur passé ou de leurs pensées… Ou encore, notre partenaire partage une fantaisie sexuelle.

Et paf!

Un peu plus tard, on fait un petit commentaire “joueur”. On pense être taquin. Ou pire, on attaque de manière frontale. On traite l’autre d’un nom d’oiseau en rapport avec cette vulnérabilité partagée… 

Le résultat: on blesse l’autre et parfois, on éclate en mille morceaux le coeur de notre chéri(e). 

Le souci avec cette attitude est qu’on abime réellement la confiance que notre partenaire nous fait part. Et la confiance, c’est l’une des deux fondations d’une relation épanouie. Rien que ça.

Comprenons que…

Ce n’est pas rien d’être vulnérable. C’est parfois des semaines ou mois d’hésitation.

Ça demande du courage, c’est un vrai effort.

C’est parfois de longues discussions avec un(e) ami(e) avant d’oser, ou même avec un thérapeute ou un coach.

Certaines zones d’ombres ne seront partagées par nos partenaires que si la confiance est reine. 

Pour le bien-être de votre relation, cultiver la confiance et apprendre à la faire grandir, c’est essentiel. Voyons ensemble quoi faire si vous avez fait une grosse boulette…;

Quoi faire si l’on ne respecte pas cette règle d’or?

Parfois le taquinage, ou une blague, au sujet d’une vulnérabilité qui vous a été confiée sera acceptable. Même souvent très rigolo pour ceux qui ont un bon sens de l’humeur. 

Le souci avec ça c’est que…

Lorsque l’on souffre, on ne se rend pas compte du ton ou de la nature plus méchante de notre remarque. 

C’est donc un sujet à naviguer délicatement, et si vous êtes un gaffeur, que vos avez des sauts émotionnels réguliers et/ou importants, ou que vous avez tendance à contre-attaquer… C’est sûrement quelque chose à éviter.

Si l’on commet une erreur de jugement (mauvais moment), qu’on est maladroit, ou simplement qu’on était énervé au moment de notre remarque, il faudra trouver la forcer de s’excuser.

S’excuser de manière honnête, et peut-être à plusieurs reprises. Il va falloir se connecter à notre empathie et compassion, à notre sensibilité, pour nous rendre compte de notre acte. De la peine que notre chéri(e) subit et de la cassure de confiance que l’on a pu créer…

Car ce n’est pas une petite chose que de briser la confiance que notre chéri(e) nous donne.

Un petit pardon rapide ne fera jamais l’affaire.

Il y a aussi une autre manière de mieux comprendre l’impact de ruptures de confiance et surtout, comprendre comment réparer les dégâts!

Le compte bancaire émotionnel

C’est un concept que je n’ai pas touché depuis très longtemps sur le blog, et je suis enthousiaste de le ressortir! Car il peut vraiment aider à comprendre ce qui se passe sous la surface d’un couple.

Pour chaque relation dans notre vie, c’est comme si nous avions un compte bancaire émotionnel avec l’autre personne.

Comme dans un vrai compte bancaire, on peut faire des dépôts et des retraits.

Une petite attention de bon matin… +5 “points” vont dans le compte bancaire émotionnel.

Une marche en amoureux au coucher de soleil… +35 “points” 

Un beau cadeau d’anniversaire… +100 “points”

Une rupture de confiance, car vous avez utilisé la vulnérabilité de votre chéri(e) contre eux… -10 000 points.

Vous voyez le tableau. Il faut des tonnes de petits dépôts dans un compte bancaire émotionnel, pour pouvoir équilibrer un gros retrait. Certains retraits, comme une tromperie, ou un mensonge, feront passer votre compte bancaire émotionnel en négatif. Et soit c’est la fin, soit la vie de tous les jours sera moins harmonieuse…

Avoir conscience de cette idée de compte bancaire émotionnel et au fur est à mesure de la relation, faire l’effort consciemment de faire plein de dépôts est une partie importante d’être en couple.

Certains diront que lorsque l’on arrête de faire des dépôts, on “prend l’autre pour acquis”. Au final, c’est la même chose.

Les mots de la fin sur la vulnérabilité en couple

Partager avec vous cette règle d’or me paraissait évident, mais très utile. C’est comme mettre le doigt sur quelque chose que tout le monde sait, mais sans jamais vraiment pouvoir l’exprimer. J’espère que cet article aura eu cet effet.

La vulnérabilité en couple est si belle, douce et ça prend du temps à co-créer. Elle se sépare et reconstruit quand il y a eu des vagues, mais pas toujours. Ou ce n’est parfois plus pareil…

Si vous avez la chance de partager ce niveau de vulnérabilité avec votre chéri(e), alors cherchez à être à la hauteur de ce cadeau. Respectez-vous vous-même, respectez votre partenaire assez, pour ne pas ruiner ce qui est si beau, mais fragile.

PS: Rejoignez notre communauté sur Facebook, Twitter ou Instagram!

Bien à vous et que votre vie rayonne d’amour, d’intensité et d’harmonie.

Photos de Didgeman & Pexels sur Pixabay.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *