Accueillir ce qui est en amour

Accueillir ce qui est en amour, un vrai challenge le couple (ou une opportunité en or!)

Partager l'article:
  
 
    

Lâcher-prise, accepter ce qui est, ou être dans l’accueil de l’autre (et de nous-mêmes). Toutes ces expressions sont en quelque sorte des synonymes. Elles sont aussi des dimensions nécessaires pour vivre un couple qui permet de s’épanouir, de grandir, de se sentir aimer pleinement et d’avoir une chance de maintenir l’amour et la passion sur la durée. Cependant, c’est tout sauf facile à vivre. Du moins, sur le papier, on pourrait presque dire que c’est simple. Explorons ensemble ce qu’est accueillir ce qui est en amour, mais aussi, je souhaite te donner des pistes pour développer et/ou cultiver cette capacité!

Même si ça peut sembler simple sur le papier, la réalité est toute autre.

Nous avons nos croyances, nos blessures, nos besoins,, nos projections, ou encore nos peurs qui viennent se mettre en travers de notre capacité à accueillir.

Accueillir c’est une chose, mais que cherchons-nous à accueillir?

Vous me direz: la réalité bien sûr! Oui, mais ce n’est pas si simple…

Notre (in)capacité à voir la réalité

A la place de voir l’autre comme il ou elle est, nous avons tendance à le voir au travers de nos filtres, ou de nos “lunettes”. Avec nos verres colorés, avec notre manière de voir le monde et nos expériences passées. C’est donc notre manière de lire le monde que nous appelons réalité, mais pas une réalité universelle ou celle de notre partenaire.

Nous ne voyons donc pas vraiment l’autre comme il est réellement. Ni les situations. 

Mais en plus, cette réalité fait souvent peur ou nous sommes parfois créatifs… Alors on tombe amoureux de qui l’autre pourrait être (du potentiel de la personne). On tombe amoureux en projetant ce qu’on pense que notre chéri(e) est (de ce qu’on aimerait qu’il soit).

Malgré cette distorsion de ce qui est réellement, il est possible d’accepter, d’accueillir ce qui est là. Ce qui est présent en nous et chez l’autre.

Accueillir ce qui est en amour est, ça veut dire quoi?

Il y a plusieurs dimensions quand on commence cette démarche d’accepter la réalité de ce que vie l’autre, de ce que je vis moi-même et aussi de ce qui est présent dans la relation.

Pour aujourd’hui, je vais te présenter un outil simple. Ça me permettra d’être aussi clair que possible, et vous devriez trouver ça aussi plus pratique à utiliser dans votre propre vie. 

On va donc partir sur deux dimensions de notre partenaire dans une relation de couple: l’être et le faire.

Le faire

Le faire est bien sûr les actions de notre partenaire. C’est donc ce qui est là dans la vie au quotidien dans les gestes, les routines, ou encore les actions.

Il n’est pas rare que nous aimerions que les actions de l’autre (donc son faire) soient différentes. 

L’être

Ici, c’est la dimension qui touche aux valeurs, aux croyances ou à l’âme de notre chéri(e). 

Le potentiel que nous projetons, celui pour lequel nous tomboms parfois amoureux, a tendance a être situé au niveau de l’être. On s’imagine que si la personne changeait un peu ses croyances, ou par exemple, qu’elle soigne quelques blessures, alors notre partenaire serait cette personne magnifique que nous avons imaginée. 

Ça veut dire quoi d’accepter ce qui est vraiment? 

C’est simplement accepter l’être et le faire.

Accepter ce qui là, comme par exemple: une émotion, une situation, une action, un schéma que l’on répète, une discussion maladroite, ou une peur; ne veut pas dire ne rien faire. Du moins, pas toujours!

Accueillir ce qui est en amour est surtout ne pas réagir automatiquement. C’est amener de la conscience dans notre réaction à un stimulus (émotion, situation, action, etc.). 

Une réponse automatique serait peut-être de rassurer notre partenaire, ou de chercher une solution. De chercher à amener de l’humour ou changer de sujet.

Accueillir est déjà se rendre compte pleinement de ce que vie l’autre. De ce que je vis moi. Et de la situation. Et ensuite, en collaboration avec notre partenaire, voir ce qu’il est nécessaire de faire.

Ai-je besoin de simplement d’écouter? De trouver des solutions? De faire un câlin? De laisser l’espace à mon ou ma partenaire de vivre ce qu’il ou elle vit? Sans intervenir. Sans jouer au sauveur. En lui offrant une totale confiance.

Confiance qu’il ou elle sera capable de gérer cette situation. Avec ou sans mon aide. Et confiance que notre chéri(e) sera demandé ce dont il ou elle a besoin. Qu’il ou elle aura le courage et la vulnérabilité de nous dire s’ils ont besoin de nous.

Parfois quand j’arrive à accueillir pleinement ce que vis ma partenaire, je ne sais plus quoi dire ou faire. Car ma décision consciente est de la laisser vivre ce qu’elle a à vivre. De la laisser me dire ce que je dois faire ou ne doit pas faire. 

D’une certaine manière, c’est aussi laisser le processus de la vie faire son chemin, avoir son impact, en limitant notre intervention. Et surtout en n’intervenant pas avec comme source nos peurs ou nos insécurités.

Car, il ne faut pas se voiler la face, quand nous réagissons à une émotion délicate que notre chéri(e) vis ou une situation douloureuse, c’est souvent parce que cette situation nous rend inconfortables. Ou que nous avons envie “d’enlever” ce que l’autre est en train de vivre.

Alors pour que nous nous alliions mieux, nous nous permettons d’intervenir, de dire ou faire quelque chose. C’est l’opposé d’accueillir ce qui est. C’est l’opposé de mettre de la conscience sur nos actions. C’est une réponse automatique, c’est une action égoïste.

Je dis ça sans jugement. Ces paragraphes peuvent mener à une prise de conscience cruciale pour comprendre l’importance d’accueillir ce qui est. 

Pourquoi accepter ce qui est dans son couple?

Nous venons de voir ensemble déjà pas mal de raisons de pourquoi c’est important, même essentiel: d’aller de plus en plus souvent vers l’accueil de ce qui est chez l’autre (et toujours chez moi aussi). 

Ce que je souhaite que vous compreniez ici, c’est que ne pas accueillir, c’est rejeter. C’est pousser nos inconforts sur l’autre. C’est nous cacher de la vérité. C’est aussi ne pas prendre nos responsabilités de nos émotions et actions.

C’est une fuite. C’est créer un mirage plus confortable et éventuellement, chercher à justifier l’existence de ce mirage avec notre mental. 

Rejeter la réalité, c’est parfois rejeter l’autre. Rejeter l’autre, c’est créer de la distance entre nous et notre partenaire. C’est l’inverse de nourrir la relation.

Je sais que le mot rejeté est fort, et en même temps, il est parfaitement approprié. 

Le problème dans la majorité des relations n’est pas un gros problème, ou une relation toxique… Le problème est des tas d’interactions maladroites, des croyances qui ne servent pas le couple, ou des tentatives de communiquer elles aussi maladroites.

Le vrai problème est donc l’accumulation de petites maladresses et blessures, qui au fil des années vont créer de gros problèmes. 

Vous savez bien, ce moment où ce se demande comment ça a pu arriver. Comment en est-on arrivé là?… La réponse est simple: par des tas de maladresses, l’accumulation de micro-tensions (et des moins micro) et aussi par des croyances limitantes sur le couple.

Accueillir la réalité, de plus en plus souvent, et de manière plus agile peut donc être un facteur important d’intimité et de proximité. C’est essentiel pour se sentir amoureux malgré les années qui défilent. C’est primordial pour maintenir la douceur et profondeur d’une intimité ouverte, connectée, fluide, vulnérable et respectueuse.

Alors, accueillir ce qui est en amour, ça te dit? 
Si oui… Voyons comment faire.

Accueillir ce qui est en amour, comment faire? 

Comment souvent, ça commence par une intention. L’envie de vouloir mieux accepter la réalité et d’avancer sur ce chemin-là. 

Ça passe aussi par une prise de conscience. Par exemple, c’est se rendre compte des dégâts que le non-accueil cause de nos relations de couple (et dans nos familles, au travail…). Ou un élan de vouloir vivre dans l’authenticité en couple. Il y a plusieurs portes d’entrée ici, à vous de voir laquelle sera la vôtre (on peut aussi entrer par plusieurs portes! :))

Une fois que vous avez compris pourquoi c’est important, et que vous avez envie de le mettre en place dans votre couple et éventuellement au-delà. Il faut accepter (accueillir… :)) que ce ne soit pas toujours un chemin facile. Que sur le chemin, on marchera parfois avec un caillou dans la chaussure, ou d’autres fois, le soleil sera difficilement tolérable, ou que le dénivelé est, pour le moment, trop pour nous.

Nous n’arriverons pas à tout accueillir tout le temps, et accueillir va nous titiller, voir nous chambouler et nous challenger.

Il faudra donc s’y reprendre à plusieurs fois, accepter notre échec temporaire et avoir la volonté de réessayer. Et aussi, la volonté de cultiver la faculté de regarder dans le rétroviseur de temps en temps. Pour mettre en perspective, où l’on est aujourd’hui avec d’où nous venons.
Peut-être que nous ne sommes pas encore là où nous aimerions être sur cette fois de l’accueil. Mais peut-être aussi que nous sommes, au moins, un peu plus loin que quand nous avons commencé. Et c’est ça qui compte, c’est d’avancer et de progresser.

Ensuite, accepter ce qui est n’est que la présence de notre conscience face à une situation qui déclenche habituellement une réponse automatique.

Notre chéri(e) vient nous voir avec de la tristesse, et peut être que par défaut, notre réponse automatique est de faire rire ou de rassurer… Accueillir c’est à place et simplement, commencer par arrêter cette réponse automatique.
C’est commencer à ralentir le film qui se déroule sous nos yeux et dans lequel nous sommes acteurs.

Et regarder, autant que possible, la situation on s’en détachant. En prenant de la hauteur et évitant d’y être impliqué mentalement ou émotionnellement.

C’est peut-être, à la place de faire rire ou de rassurer (de répondre automatiquement), de demander:

“Je vois que tu es tristesse. Une partie de moi veut influencer ta tristesse pour te ramener vers la joie. Mais Je veux faire autrement. Tu es la bienvenue comme tu es. La tristesse que tu ressens est la bienvenue. Si besoin, je suis là pour toi et pour nous.”

Comme on accueil, on voit l’autre comme il est, là où il est.
Nous voyons aussi ce qui se passe en nous, et on réagit avec plus de recule. Avec plus de sagesse. Et nous l’exprimons. Comme dans l’exemple juste au-dessus.

La suite dépend des besoins de notre chéri(e), de la situation.

Parfois il n’y aura rien à faire. Juste exprimer ce qui est et l’accueillir. Créer un espace dans lequel ce qui est, est le bienvenue.
D’autres fois, il faudra passer à l’action. Pour vous aider à savoir comment aider ceux qu’on aime, je vous propose cet article pour découvrir un outil très pratique!  

Les mots de la fin: Accueillir ce qui est en amour

Cette semaine, après une petite pause au niveau des articles, je pensais vous proposer un article court et simple. Je pensais traiter ce sujet, dans un premier temps, de manière plus courte, et faire un contenu plus approfondi plus tard. On va dire que c’est du deux en un et que “tout est là”! 🙂

Ce n’est pas un sujet qui est habituellement abordé dans les contenus en ligne que je suis et consumme. L’importance d’accueillir ce qui est, est de plus en plus grande dans ma propre vie et relation amoureuse. C’est une belle ouverture de coeur et à la vie. Je trouve que ça amène de la paix et de l’intimité. Que ça renforce l’amour, et le respect. 

C’est bien sûr délicat parfois, car je peux me sentir impuissant ou inutile quand il est simplement nécessaire d’accueillir, sans que je n’aie quelque chose à faire. J’ai même parfois le sentiment d’être dans le “je m’en fous”. Alors qu’en fait, c’est tout l’opposé. 

Ne rien faire n’est pas s’en foutre. Parfois, ne rien faire est un acte d’amour profond, et conscient. C’est accueillir ce qui est là, et laisser l’autre vivre ce qu’il a à vivre. En le traitant comme un adulte, comme une personne entière et résiliente. Comme une personne autonome et mature. 

Pour rejoindre la newsletter exclusive, il suffit d’enregistrer votre prénom et votre email dans l’un des formulaires qui vous offre mon eBook: 5 Outils pour mettre fin aux disputes et enfin bien communiquer dans votre couple.

Vous pouvez également rejoindre la communauté Graine de Coeur sur Facebook, Twitter ou Instagram!

Bien à vous!

Photos de RoonzNL et Raheel9630 pixabay.com

5 commentaires sur “Accueillir ce qui est en amour, un vrai challenge le couple (ou une opportunité en or!)

  1. Bonjour Nico,

    En effet, il faut accueillir comme tu dis, mais pas toujours facile quand tu vie avec un homme qui lui reste accroché à des règles et principes qui reprennent le dessus après plusieurs années de mariage. Avec mes méditations et mon yoga, j’ai bien appris d’accueillir ce qui vient et de prendre du recule. Malheureusement, je constate que on ne peut changer quelqu’un.

  2. C’est parfois difficile d’accueillir mais je trouve que le plus difficile est d’être seul.e à se remettre en question et à chercher des solutions ! Accueillir ne doit pas vouloir dire « tout accepter » je pense, mais je suis fondamentalement d’accord avec la totalité de ton article ! Merci pour ce partage et ce rappel, on a parfois tendance à oublier tout ça….

  3. Cet article me fait penser aux sages principes enseignés par la CNV (Communication Non Violente) et mon Mentor préféré Thomas d’Ansembourg communiquer énormément sur les thème de l’accueil et l’amour 😉 Je partagerai probablement cet article plein de valeur sur mon blog prochainement 😉🤗🙋🏽‍♀️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.