(Partie 1) : Le premier Cavalier de la Critique

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

La notion des Quatre Cavaliers de l’Apocalypse a été introduite dans cet article. Pour faire un bref rappel, on parle de quatre dynamiques dans un couple qui conduiront à sa destruction. L’auteur du concept de ses Quatre Cavaliers, John Gottman, arrive à prédire avec plus de 90% de succès si un couple va réussir ou se séparer.

Aujourd’hui, on va se concentrer sur le premier cavalier, celui de : la Critique.

Être critiqué est douloureux, car souvent ça implique le fait d’être jugé. Une critique est difficile à ne pas prendre personnellement, car c’est une attaque et c’est pour ça que la douleur est forte. Surtout dans un couple, comme on laisse notre partenaire se rapprocher de nous au fil des mois ou des années, la critique fait souvent mal, très mal.

Bien que ça paraisse assez évident qu’il faille éviter de critiquer, la vérité est que la majorité d’entre nous, régulièrement, critiquons notre amoureux(euse). Il est également possible que nous soyons dans une relation dite toxique, et que nous sommes les victimes d’un déluge de critiques de la part de notre partenaire. Bien que ça ne soit pas le sujet d’aujourd’hui, une relation toxique est dans la grande majorité des cas à éviter et à quitter.

Voici à quoi la critique peut ressembler dans un couple dans la vie de tous les jours :

« Avec toi, c’est toujours pareil, on n’a pas le droit de s’amuser ! »

« Tu es toujours en retard ! Ça en devient pénible ! »

« T’es un égoïste ! Tes amis et ta famille passent avant moi ! »

« T’es trop gros(se), tu devrais arrêter de t’empiffrer pendant la journée ! »

Avant de passer à l’antidote de la critique, donc à la solution à mettre en place pour rétablir la balance dans son couple, je souhaite ajouter un mot sur l’origine de la critique.

cavalier de la critique

Lorsqu’on juge, puis qu’on exprime verbalement ce jugement (autrement dit : on critique), c’est que nous sommes insatisfaits avec nous-même. Quand on est heureux dans notre vie, étrangement, il n’y a pas ou que très peu de place à la critique… On va parler de l’antidote de la critique dans un instant, mais j’insiste sur le fait que si l’on travaille sur nous-mêmes, sur notre propre bonheur, alors on ne critiquera plus autant qu’avant !

L’antidote de la critique doit s’expliquer, il n’y a pas vraiment de mots qui le caractérisent. Dans son couple, pour être heureux, il faut remplacer la critique par : Utiliser « Je » pour exprimer des émotions, et aussi demander gentiment ce dont on a besoin.

Reprenons les exemples, un par un, de critique vu au-dessus, et appliquons l’antidote. Voici à quoi ça pourrait ressembler :

« Chérie, je m’ennuie. Est-ce qu’on peut faire quelque chose d’amusant ? »

« Je me sens mal à l’aise quand on est en retard. Être ponctuel est important pour moi. Est-ce que tu peux faire un effort pour être à l’heure aujourd’hui ? »

« Je ne me sens pas important quand ta famille et tes amis passent avec moi. Lorsque tu changes nos plans pour passer du temps avec eux, j’aimerais qu’on en discute avant ensemble avant que tu t’engages. »

« Je me sens mal dans ma peau physiquement, et j’ai l’impression que toi aussi tu as pris du poids. Tu es partant pour qu’on essaye de changer quelques de nos habitudes et qu’on aille à la gym ensemble ? »

Avec ces exemples, il est désormais facile d’imaginer comment tourner certaines de critique que vous faites en appliquant l’antidote. La communication dans le couple étant cruciale, éviter la critique vous aidera à être plus proche l’un de l’autre, et surtout, éviter d’abimer votre relation petit à petit.

Un point important à noter est qu’il faut être honnête et vulnérable pour appliquer l’antidote. Critiquer est un acte faible, et facile. Sur le long terme, ça ne peut que nuire à la qualité de la relation. Garder une relation avec une belle commnucation, une relation ouverte et heureuse demande des efforts et du courage. L’antidote du premier cavalier en est une belle preuve !

Nous voilà à la fin de cette première partie, sur la Cavalier de l’Apocalypse qu’est la Critique. Le prochain article devrait être publié mercredi, afin de découvrir le plus dangereux des Cavaliers : le Mépris.

Merci d’avoir pris le temps de lire ce billet. Je vous invite à me suivre sur Facebook et Twitter afin de savoir quand le prochain article hebdomadaire sera publié ! 

Avez-vous des soucis de critique dans votre couple ? Si oui, comment pensez-vous appliquer l’antidote ? Postez-le dans les commentaires afin qu’on s’entraide et avance ensemble !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *