Comment aimer

(Partie 3) Comment aimer? Et éviter de rispoter!

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Dans cet article, on va parler du Troisième Cavalier de l’Apocalypse qui est appelé : la Contre-Attaque. Éviter de contre-attaquer en Amour vous aidera à créer un espace plus doux, et plus aimant. On va donc voir ensemble comment aimer!

Apprendre à aimer réduira les tensions, l’atmosphère sera plus détendue, et vous allez pouvoir avoir plus de place à la gentillesse et vulnérabilité.

Pour rappel, le concept des Quatre Cavaliers de l’Apocalypse a été introduit dans cet article, et la semaine dernière, nous avons déjà revu le premier sur la Critique, et le second sur le Mépris. Ce concept est le résultat de décennies de travail de la part du Docteur Gottman.

Comment ce Cavalier se manifeste-t-il?

Ce cavalier de la Contre-Attaque à deux faces, la défense, et la partie (contre-)attaque.

Dans un premier temps (la défense), on a tendance à s’énerver en silence ou se renfermer sur nous-mêmes. Cela implique qu’on s’est senti attaquer, et mis en danger.

Par la suite, une fois qu’on a bouillonné quelques heures, jours ou mois selon notre tolérance, on va jeter la fameuse contre-attaque. Lorsqu’on contre-attaque, l’amour lui-aussi est jetté, mais il est jetté par la fenêtre…

La contre-attaque apparaît souvent comme une critique méchante. Ou une attaque directe. Contre-attaquer a pour but d’être juste, ou d’avoir raison ; et donc, par conséquent, dire ou induire à notre partenaire qu’il/elle a tort. C’est une situation de perdant et gagnant. Et quand il y a un perdant dans un couple, il y en a en fait deux. Le couple est aussi un perdant.

Explorons la contre-attaque

La contre-attaque sort parfois de nulle part. Elle est bien plus forte, et dévastatrice que la raison qui la déclenche. Le déclencheur de la contre-attaque est souvent une chose non importante de la vie de tous les jours, et l’on est surpris de se disputer pour « si peu »Cependant, on ne se dispute pas pour si peu, on se dispute pour les heures, jours ou mois d’énervement en silence ou de renfermement. On se dispute pour les douleurs du passé, douleurs qu’on n’a pas su ressentir ou exprimer à temps.

“Je n’ai jamais dit ça ! De toute façon, tu ne comprends jamais rien !”

“Donc tu viens JUSTE d’assumer que je suis bête ? Ce n’est pas moi qui ne comprends rien dans l’histoire…”

D’une manière générale, quand on se dispute pour quelque chose qui n’est pas important, ça cache un problème plus profond. Des émotions enfouies et refoulées, des reproches ou de la douleur. On est même rarement conscient que cette douleur, on explose « sur le coup » et l’on découvre ce qu’il se cachait d’ailleurs, parfois plusieurs jours après.

L’antidote et comment aimer?

La bonne nouvelle, c’est qu’on peut apprendre à se connaître. Pn peut donc désormais reconnaître cette situation comme un schéma qu’on reproduit souvent, et petit à petit, on va pouvoir éviter la contre-attaque.

L’antidote aide pour ça. L’antidote étant s’excuser, et être acceptant.

Au début, il se peut qu’on se rende compte uniquement de la raison de notre contre-attaque quelques heures après, ou sur le coup.

C’est déjà un grand pas car beaucoup de couples contre-attaquent sans même savoir pourquoi, et ça dure des années ou des décennies dans certains couples !

Alors si vous vous améliorez ne serait-ce qu’un petit peu, vous êtes sur la bonne voie et votre couple s’en portera mieux ! 

Arrêter les rispotes, est un bon moyen pour retour en amour. Voyons-ça ensemble.

Comment aimer

Comment utiliser l’antidote

Lors d’une dispute, ou d’une contre-attaque, qu’on soit le receveur ou celui qui initie, on a une part de responsabilité. Et la première moitié de l’antidote est de s’excuser pour notre part de responsabilité ! Voilà à quoi ça pourrait ressembler :

Chérie? Je viens de me rendre compte que je suis fatigué et donc, que je n’ai pas de patience. Ce n’était pas mon intention d’être bref et ferme quand tu partages quelque chose de sensible.

Je tenais à m’excuser pour mon manque de compréhension de la situation. J’ai assumé ce que tu ressentais, et je vois que tu te sens incomprise.

Une fois qu’on s’excuse en prenant nos responsabilités, il faut accepter et comprendre

Accepter ne veut pas dire être d’accord, on peut accepter le point de vue et les émotions de l’autre, tout en restant en désaccord. Mais si nous ne prenons pas le temps de clarifier les choses, d’écouter l’autre (et d’être écoutés), alors la situation aura peu de chance de s’améliorer !

Un bon moyen pour comprendre est la reformulation. Cependant, ça se pratique à deux !

Reformuler demande d’écouter, et de dire ce que l’autre vient d’exprimer avec les mêmes mots, ou nos mots à nous. Ça peut paraître simpliste, mais c’est l’un des outils qui a eu le plus gros changement sur les disputes dans mon couple, et même bien au-delà des disputes. Ma femme ne s’est JAMAIS sentie aussi comprise que quand je reformule (et vice versa), et nous reformulons tout le temps, depuis plus de deux ans maintenant. Voilà à quoi ça pourrait ressembler :

Homme (qui attaque) : Tu peux te dépêcher ? Je ne veux pas être encore en retard !
Femme (qui contre-attaque) : Encore ? La dernière fois, qui a-t-on attendu 20 minutes avant de partir? 
Homme (qui se défend) : Tu rigoles ?! J’étais juste avec des amis, on finissait la discussion ! Ça a duré à peine 5 minutes !
Femme (qui s’excuse) : Okay… Je vois qu’on s’énerve et qu’on va dans la mauvaise direction. Je me rends compte que j’étais sur la défensive quand tu as fait une remarque, et moi aussi, je veux être à l’heure. Je m’excuse pour mon attitude et j’aimerais partager quelque chose avec toi. Ma robe est tachée et je ne trouve rien qui va pour le thème de la soirée. Je me sens moche, et j’ai peur qu’on se moque de moi.
Homme (qui s’excuse aussi) : Je comprends mieux, merci d’avoir eu le courage d’être honnête. Je suis désolé d’avoir poussé mon impatience sur toi. Excuse-moi de ne pas avoir bien géré le stress.
Homme (qui accepte) : Si j’ai bien compris, tu n’as rien à porter avec le thème de la soirée et tu ne te sens pas prête, car tu as peur d’être jugé ?
Femme (qui clarifie) : Oui ! Mais j’ai aussi peur que tu aies honte de moi…
Homme (qui accepte) : Je n’ai pas honte de toi. Je t’aime et tu es la plus belle, peu importe la robe.
Femme : Merci ! C’est gentil et même si c’est dur à croire, je sais que tu m’apprécies. Maintenant, j’y vois plus clair et je pense que je vais mettre celle-là. Tu peux m’aider fermer le dos ?

J’ai pris un exemple un peu cliché, afin que ça résonne avec vous car au moins, vous avez vu ça dans les films. La vérité est que souvent on a des moments équivalents de nos couples, même si la raison est différente, le fond reste le même.

Je sais que certains d’entre vous doutent fortement qu’il soit possible d’avoir une conversation qui tourne comme ça. Vous vous dites probablement : « Pas avec mon copain ou ma copine ! »Cependant, ça commence par VOUS, et non eux.

Si vous apprenez à gérer votre part d’une meilleure manière, alors le résultat final sera un couple plus heureux, et aimant.

Parfois, sur le coup, rien ne changera, mais sur le long terme, des dizaines ou centaines de situations comme celle-là un peu mieux gérées, est la différence entre une séparation ou un Amour bien vivant !

Comme pour les deux autres Cavaliers qu’on a vus la semaine précédente (le Mépris et la Critique), utiliser l’antidote demande du courage et de la vulnérabilité. Mais c’est le prix à payer pour avoir plus de bonhoneur en Amoureux !

Comment aimer

Résumons

Dans cet article, on va vu à quoi ressemble la contre-attaque et surtout comment l’éviter et choisir une réponse qui est meilleure pour votre couple. Ce qui vous aidera à rester en amour.  

Il faut voir les antidotes aux Cavaliers de l’Apocalypse comme des outils, et comme tout outil, il faut l’utiliser au bon moment pour qu’il soit utile.

Apprendre à utiliser un outil correctement demande souvent de l’expérience, et un mode d’emploi. Je vous donne le mode d’emploi, et les exemples pour vous préparer à acquérir votre propre expérience.

Vous allez vous rater les premières fois, il n’y a aucun doute. Cependant si vous persistez, alors votre relation sera plus heureuse ! Je vous le souhaite !

Partagez dans les commentaires si les exemples résonnent avec vous et si, vous aussi, aimeriez avoir une meilleure communication dans votre couple !

Vous pouvez aussi me rejoindre sur Facebook, et Twitter afin de savoir quand le prochain article sera publié ! Mais aussi sur Instagram, pour voir les coulisses du blog et de mon couple !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *