couple en difficulté

Arrêtez! … Vous mettez votre couple en difficulté! (et la solution!)

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

En regardant une vidéo, les larmes aux yeux, je me suis rendu compte de quelque chose qui est “si simple”, mais en fait si important pour améliorer nos couples. Il faut qu’on laisse nos couples respirer et qu’on arrête de mettre notre couple en difficulté en l’asphyxiant. Il faut qu’on soulage nos couples de la pression ambiante.

Une prise de conscience: vous mettez votre couple en difficulté

Regardez autour de vous, on évolue dans un monde où la norme est des relations qui ne fonctionnent pas. On communique mal, on n’a plus de complicité ou d’intimité. On a des désaccords en permanence, la moindre chose nous irrite chez notre partenaire. Notre vie sexuelle? Un lointain passé…

Est-ce que les déclarations qui vont suivre vous semblent trop communes? Moi oui!

  • On change souvent de partenaire, car on part quand c’est difficile (ce n’est “pas le bon”)
  • Bien sûr, notre vision de l’amour est romantique au possible dans toutes les chansons, les poèmes, et les films qu’on regarde, et les attentes envers le couple qui en découlent sont aussi ridiculement hautes
  • Nous ne sommes pas connecté à nous-mêmes, alors on ne peut pas se connecter à l’autre (bien sûr, on pense que c’est la faute de l’autre…)
  • On a une estime de soi faible et un amour-propre qui a été écrasé sous le poids des clichés et standards de société ridiculement haut
  • Et enfin, on espère avoir une vie sexuelle aussi hot que notre porno préféré

En fait… On se met le doigt dans l’oeil jusqu’au coude sur les relations amoureuses, c’est pour ça que si peu de couples sont capables de trouver la paix, et l’épanouissement.

Qu’en pensez-vous? J’aimerais vraiment le savoir, car si vous êtes d’accord, je veux vous aider. Je veux savoir ce qui résonne avec vous, car ça me permettra d’écrire plus sur ce sujet. Laissez-moi un commentaire ou un email!

Une réalité

Avant même de rentrer dans une relation de couple, de nos jours, on a des attentes au-delà du raisonnable.

Je m’explique.

On a attendu l’être parfait, on a rêvé d’un couple idéal dans lequel tout va bien. Dans nos moments de souffrance, dans notre solitude et, mais aussi grâce à nos relations du passé, on pense avoir identifié ce qu’il nous manque pour être enfin heureux. Alors on cherche ça désespérément, car on pense que l’autre nous le donnera.

Une fois qu’une nouvelle relation commence, et qu’on tombe amoureux, alors là c’est l’apothéose du ridicule! On met l’autre sur un piédestal, car l’on ne voit que ses qualités. On pense qu’on a ENFIN, trouvé la personne qu’on attendait pendant si longtemps…

Heureusement pour nous, on revient à nos sens après quelques mois. Lorsque l’illusion est brisée, un bon nombre d’entres-nous ne savons pas gérer cette étape. On pense donc avoir fait fausse route encore une fois, ce n’est pas la bonne personne et donc on dit les mots “Chéri(s), est-ce qu’on peut parler? J’ai quelque chose à te dire…”.

Si vous êtes comme moi, entendre ces mots vient avec tout un poids émotionnel, et un poids qu’on ne connait que trop bien…

Après cette déception et l’ajout d’une autre relation ratée à notre compteur, car ce n’était pas encore le bon partenaire… On tourne la page… On cherche à nouveau.

Et si notre malheur en amour venait de cette approche ? De nos attentes insensées… De l’image tronquée qu’on nous donne de l’amour… De la distorsion qu’on se fait du couple parfait dans nos rêves…

Une approche non conventionnelle

Pour un instant, je te demande d’ouvrir ton coeur, et ton esprit. De faire preuve d’imagination, mais aussi de raison.

Pour un instant, imagine qu’on vive dans un monde un peu plus pragmatique, et où les êtres humains sont entiers. Ils n’ont pas besoin de trouver “leur autre moitié perdue”.

Dans ce monde, on est tous indépendants, avec notre propre vie. On est émotionnellement stable. On est autonome financièrement, et l’on sait prend soin de nous: physiquement, intellectuellement, sexuellement, mais aussi spirituellement.

Cerise sur le gâteau: quand on se met en couple, c’est parce qu’on décide de créer quelque chose de plus grand que nous, une union pleine de magie et de joie.

Une union qui célèbre l’amour et qui l’aide à vivre et grandir, et non une union qui l’étouffe!

Au lieu d’attendre tout de l’autre, au lieu d’attendre d’avoir trouvé “notre moitié perdue”, on crée une vie basée sur le chevauchement des intérêts en commun et sur les forces de chacun.

On évite de manipuler ou de forcer l’autre à faire ce qu’on aime, et ce qu’il n’aime pas, car on n’a personne d’autre avec qui le faire. À la place, on se crée un cercle d’ami avec qui assouvir certaines de nos passions, mais aussi avec qui l’on peut satisfaire une partie de nos besoins.

Notre partenaire pourra alors se satisfaire de nous voir revenir à la maison heureux(se), rempli(e) de joie et épanoui(e). Au lieu de nous voir énerver, car il ou elle ne fait pas ce qu’on veut, comme on le veut.

couple en difficulté

Rejoin-moi…

Car il y a marre de voir trop de couples ruiner ce qui est si beau… Marre de…

  • Se faire mal, et de faire mal à la personne qu’on aime le plus
  • (Marre de) Se sentir seul, alors qu’on est en couple
  • Se sentir impuissant alors qu’on peut avoir un contrôle complet sur notre vie et nos actions
  • (Marre de) Se positionner en victime de la vie et de l’autre, et à la place prenons notre vie en main

Le plan d’action pour s’en sortir

1. Prenez du temps avec votre amoureux ou amoureuse, et prenez une feuille de papier.

2. Chacun de votre côté, listez tout ce qui vous passe par là tête en termes d’activités, de voyages, d’objectifs et les choses que vous voulez faire dans votre vie.

Il n’y a rien de “parfait”, mettez ce qui vous passe par la tête. Ce qui vous passe par la tête est exactement ce qu’il faut.

3. Après quelques minutes, prenez le temps de créer une liste de ce que vous avez en commun.

Cette liste sera ce que vous pouvez faire ensemble (et non devez faire ensemble, c’est une option, c’est un choix mutuel et pas une obligation).

Pour le reste, ce que vous n’avez pas en commun, il faut voir si malgré tout vous voulez le faire à deux. Il se peut qu’il faille trouver un groupe, un ami ou aller à des évènements pour faire ce que vous voulez faire.

Mais…

J’entends déjà certaines personnes me dire: “Mais Nicolas, c’est triste et anti-romantique de ne pas tout faire à deux! Je veux vivre avec mon âme soeur…”

Ce à quoi je réponds: “Votre couple étouffe.  Vous, votre partenaire, et le couple, vous avez tous besoin de respirer.”

Il faut bien se rendre compte que l’on détruit littéralement nos amours à attendre trop, et à vouloir faire trop ensemble. On attend de notre partenaire, ce qu’un village, une famille ou une communauté donnait pour les générations avant nous.
Note: Dans cet article, j’explique comment trop de proximité tue également votre vie sexuelle.

Pour beaucoup de nous, on vit à deux dans notre petit appartement, voire une maison, mais on ne connait pas nos voisins. On n’a pas beaucoup de vrais d’amis dans nos vies, mais 500 sur Facebook. Et donc, on se raccroche à notre partenaire, car il ou elle nous comprend… Et il ou elle est là pour nous, contrairement au reste du monde… Jusqu’à ce qu’on s’étouffe, que la flamme de notre amour s’éteigne…. Et que petit à petit, notre couple s’effondre comme un château de cartes!

Pour sortir de tout ça, il va falloir faire…

Un long voyage

Dans notre périple, il va falloir casser les étreintes du romantisme et ce n’est pas évident. Car le romantisme est soi-disant le but ultime des relations amoureuses.

Une fois libre, il faut apprendre à se reconnecter au romantisme dans notre couple, mais de manière libre. On peut prendre du romantisme ce que l’on veut, laisser le reste aux poèmes et aux chansons d’amour.

Dans notre périple, il faut créer de l’indépendance, mais garder aussi de la proximité et de la complicité. Ceci n’étant pas un problème un résoudre, mais un équilibre à trouver.
Prendre soin de nous et avoir nos passions, nos amis, nos projets et éventuellement nos voyages à nous sont plusieurs manières d’atteindre cette indépendance.

Dans notre périple, il faut falloir solidifier la fondation de notre union et se reposer dessus: l’engagement.

Un couple indépendant, un couple qui est libéré des clichés et qui a s’est créé une vie sur mesure est un couple basé sur l’engagement.

Si besoin, je peux t’accompagner à créer le couple que tu souhaites grâce au coaching. Tous les détails sont ici!

Il faut savoir que, même si l’on est un être entier, même si parfois on fait des activités avec les autres, même si parfois on explore le monde sans l’autre, on reviendra vers l’autre. Car notre relation est multiplicative des bons éléments de notre vie, multiplicative d’amour, et que construire un projet à deux, et l’une des plus belles aventures que l’on peut vivre…
Et donc si l’on sème de belles graines de coeur… Alors on aura un beau couple ! 😉

couple en difficulté

Si tu as aimé cet article, alors bien venu dans notre tribu de personnes qui veulent se créer un couple sur mesure, et arrêter de mettre son couple en difficulté. Une tribu pour un couple différent, mais un couple qui nous va, un couple sur mesure.

Vous pouvez aussi me rejoindre sur Facebook, et Twitter afin de savoir quand le prochain article sera publié ! Mais aussi sur Instagram, pour voir les coulisses du blog et de mon couple !

Image de 3194556 et Pixel2013 de Pixabay.com

4 commentaires sur “Arrêtez! … Vous mettez votre couple en difficulté! (et la solution!)

  1. Merci pour cet article ! C est vrai que trouver l équilibre judicieux entre tout faire ensemble et devenir colocataire si chacun fait ses activités dans son coin n est pas facile. D autant plus que ce fameux « équilibre » dépend de chaque couple ! Peut-être que se laisser explorer le trop de l un et de l autre nous permet petit à petit de trouver ce qui convient le mieux à notre couple.

    1. Merci Astrid pour le commentaire!
      C’est en effet un équilibre différent pour chaque couple, et ça change souvent au fil du temps (comme tout le reste au final :p). J’aime bien quand Esther Perel dit que ce genre de choses ne sont pas un problème à résoudre, mais plus un équilibre a trouver et retrouver. Ou comme une danse en fait, mais la musique change régulièrement…

      Bien à toi!

  2. Salut Nicolas,
    Encore un excellent article, dont je partage les idées à 100% 🙂
    L’équilibre est la position juste dans tous les domaines. Il est parfois précaire, mais comme le funambule, en s’entraînant on arrive à le garder plus facilement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *