comment créer couple conscient

Comment co-créer un couple conscient?

Partager l'article:
  
 
    

Cet article va de pair avec celui de la semaine dernière, sur les différents types de relations intimes: Sortir de l’échec amoureux, comment faire?. Aujourd’hui, nous allons répondre à la question: “Comment construire un couple conscient?” en explorant un concept. Grâce à ce concept, vous y trouverez une clé, et elle sera notre guide vers la possibilité pour co-créer une relation intime plus éveillée, soudée, et épanouie.

Anecdote rigolote que je souhaite partager, ce concept était dans le premier livre de développement personnel que j’ai lu: Les 7 habitudes de ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent, par Stephen R. Covey. Mais aussi, dans le dernier programme de développement personnel que je suis en train de faire (Détox émotionnelle avec Laurent Martinez).

Ça me ramène donc 10 ans en arrière. C’est avec plaisir et excitation que je le partage avec vous, car ce concept, appliqué à vous-mêmes et à vos relations intimes, a réellement le pouvoir de tout changer! 

Une brève introduction

L’idée que nous allons explorer est une base de la psychologie ou du développement personnel. Cette base est applicable aux individus, mais aussi à la relation de couple (ou autre relation intime de votre choix) et permet au moins deux choses très intéressantes:

  1. D’amener plus conscience sur vos schémas (passés et présents) et la dynamique dans vos relations (passées et présentes)
  2. De pouvoir poser une intention forte pour le couple que vous voulez vivre et co-créer

Selon ce concept, nous allons voir ensemble qu’il y a trois manières d’être en couple. On pourrait dire que chaque manière correspond à un état de votre cheminement, de votre éventuelle guérison, mais aussi de votre volonté. 

Sans plus tarder… Passons à la première manière. 

Le couple dépendant

Le couple qui est dans la dépendance est souvent dans une dépendance affective et émotionnelle. Mais la dépendance peut aussi être autre, comme financière. 

Une manière de voir le couple dépendant est la suivante: 1 + 1 = 1

Nous nous voyons comme une moitié, et nous cherchons notre moitié pour nous compléter. C’est parfois aussi un couple de sauveur(s) / sauvé(s).  

Ce type de relation intime commence souvent sur les chapeaux de roue! Cette dynamique va rapidement créer un sentiment d’amour fort, d’attachement, voire de fusion. Mais aussi parfois, ce sentiment de “j’ai enfin trouver une personne qui me correspond, ou me comprend”.

La dépendance est souvent présente chez les deux partenaires, c’est-à-dire qu’ils ont un “trou à combler” et que l’autre est utilisé pour remplir ce vide. 

Le problème étant qu’une relation basée sur de la dépendance va créer des problèmes assez rapidement. Comme nous nous reposons sur l’autre pour satisfaire nos besoins, cela crée un déséquilibre dans la relation. 

Lorsque nos besoins ne sont pas satisfaits, nous allons alors penser et ressentir que c’est la faute de l’autre. 

Peu à peu, à force de petits accrochages et blessures, nous accumulons de la rancœur, et de l’amertume. On en veut à notre partenaire de ne pas être comme ci, ou de ne pas prendre soin de nous comme nous l’aimerions.

Mais comme nous ressentons au plus profond de nous que nous avons besoin de lui… C’est là que tout s’emmêle. Que ça fait mal et qu’on perd parfois un peu la raison. Bien trop souvent, ça se termine mal, dans le drame, la colère, les disputes et l’amertume.

Pour ceux qui ont des blessures d’enfance, qui ont connu des traumatismes ou autres aléas de la vie, il ne sera pas surprenant de baser les relations intimes sur la dépendance. C’est même très courant et tout à fait explicable par la psychologie moderne. Moi aussi je suis passé par là, et parfois, je navigue encore dans ces eaux troubles. 

Il y a plusieurs signes que vous êtes ou étiez dans une relation dépendante:

  • Un besoin très fort de l’autre, vous avez du mal à être seul sans l’autre
  • Besoin de contrôle, et/ou forte jalousie
  • Séparation douloureuse et qui se termine mal
  • Montagnes russes émotionnelles dans la relation, on passe de la haine à l’amour rapidement
  • Incapacité / faible capacité à vous faire confiance et à prendre soin de vous et de vos besoins

Sortir de la dépendance demande un travail sur soi de fond. C’est une étape importante dans la vie de beaucoup d’entre nous. Faire ce travail nous permettra d’avoir une vie plus zen, plus heureuse et sûrement des relations de meilleure qualité. Je vous encourage donc à prendre ce chemin, ou à le continuer!

Si vous voulez en savoir davantage sur la dépendance affective, cet article l’explore plus en détail: L’amour en crue… le fléau de la dépendance émotionnelle en couple.

Le couple indépendant

Ici, je parle de personnes qui vont créer une relation amoureuse d’une autre manière. Au lieu d’utiliser l’autre pour satisfaire nos besoins, nous nous engageons qu’un peu. Le couple indépendant peut tourner à la peur de vraiment s’unir. De partager une vie à deux. D’avoir des projets communs. 

On tombe dans le “ça, c’est à toi” et “ça, c’est à moi”. Chacun a ses affaires. Nous ne mélangeons pas nos amis, voire les activités. Il y a une barrière entre nos deux mondes, et nous comptons bien maintenir cette barrière. En quelque sorte à part le sexe, on vit un peu comme des collocs et on envisage la relation ainsi. 

Pour certains, la séparation est comme anticipée. Dans le sens que rien n’est mélangé, car comme ça, c’est plus simple et ça fait moins mal quand la relation se termine. 

Si je reprends la formule de math utilisée plus tôt, on serait à 1 + 1 = 2 (individus).

Dans le couple indépendant, il y a une certaine peur à s’engager. Une peur de vraiment vouloir partager avec l’autre. On pense avoir guéri nos blessures, car nous savons prendre soin de la majorité de nos besoins. Nous nous sentons à l’aise dans notre coeur, mais la réalité montre que ce n’est pas vraiment le cas. 

Également, nous traînons sûrement des croyances limitantes qui nous empêchent de croire pleinement au potentiel de notre couple et de l’amour.

Le risque de rester au niveau de l’indépendance est de ne jamais pouvoir co-créer et partager une relation soudée, une union forte. 

C’est comme si nous avions laissé une partie de nous à la porte d’entrée. Pour repartir plus vite, et plus facilement si la relation n’est pas celle qu’on voulait ou se termine contre notre gré.

Rester au niveau de l’indépendance est parfois une manière de se protéger, sous couvert d’une fausse maturité. Il y a aussi parfois cette pensée que notre dépendance affective est guérie, car nous avons trouvé un certain centrage, un équilibre et nous sommes bien “dans notre peau”. Cependant, il est clair que la vie à deux nous fait peur, et donc que nos blessures ne sont sûrement pas soignées.

Voyons ensemble comment aller au-delà des limites d’un couple indépendant..

Comment co-créer un couple conscient? Le couple interdépendant

L’interdépendance est le choix que peuvent faire deux personnes relativement indépendantes. Je dis relativement, car il est plutôt rare d’avoir une indépendance totale. 

Faire le choix d’un couple interdépendant est possible avant d’en être là. Il y aura des restes de dépendance, des brides des vieux schémas limitants qui vont rentrer en jeu et j’en passe. Mais l’intention de créer une telle qualité de relation va déjà avoir un impact massif sur cette relation.

On parle ici de 1 + 1 = 3. Ou 4 ou 10, selon notre capacité à co-créer à deux.

Comme l’interdépendance est un choix (et non un besoin), il y a de l’envie! De la volonté de s’investir dans une vie à deux, et dans des projets communs. Sans se perdre, et donc en gardant nos propres projets, et nos objectifs.

Co-créer dans l’interdépendance c’est repousser les limites de ce que beaucoup imaginent quand il s’agit de relation intime. C’est jouer à un autre niveau. 

L’interdépendance permet de multiplier, car il y a de la résilience, des ressources internes et externes. Ou encore une envie profonde de co-créer quelque chose de spécial, d’unique et de sur mesure. Vivre un couple, le plus souvent possible, dans l’interdépendance, c’est profiter des forces et des différences de chacun (au lieu de se les reprocher). Ça permet donc de créer une synergie.

Les mots de la fin: Comment co-créer un couple conscient?

Grâce au travail sur soi, et si on cultive l’amour propre. Ou encore, lorsque nous cultivons notre capacité à nous respecter, à être bon et bienveillant avec nous-mêmes. Mais aussi, en développant notre capacité à satisfaire nos propres besoins. Nous allons, pas à pas, sortir de la dépendance, et ainsi pouvoir avancer davantage vers l’indépendance.

Si nous ne sommes pas trop blessés par notre parcours dans le royaume des relations intimes, alors peut-être choisirons-nous de co-créer un couple plus conscient: une relation basée sur cette notion d’interdépendance.

Vouloir l’interdépendance ne garantit pas d’être ensemble pour la vie, et il est même possible de ne pas y arriver. Créer une belle relation de couple est tout sauf facile, et nous faisons régulièrement des erreurs de parcours. Sans compter que notre sélection n’est pas toujours des meilleures.

Malgré ces incertitudes, faire ce choix offre des possibilités d’une relation qui nous correspond. Qui va remplir nos besoins profonds, sans être dans la dépendance. 

Rejoignez notre communauté sur FacebookTwitter ou Instagram!

Images de geralt et pixel 2013 sur Pixabay.com

2 commentaires sur “Comment co-créer un couple conscient?

  1. L’importance de l’équilibre dans un couple, et c’est commencer par « s’aimer soi-même » avant d’aimer l’autre 🙂 Je te rejoins totalement ! Le travail sur soi est nécessaire et tellement riche pour apprendre à se connaître 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *