sortir de l'échec amoureux comment faire

Sortir de l’échec amoureux, comment faire?

Partager l'article:
  
 
    

Hélas, nos histoires d’amour finissent mal et se répètent. Sortir de l’échec amoureux est un problème que vous amenez régulièrement dans nos échanges. Pour créer la bonne relation dès le départ, il faut savoir ce que nous voulons. Car c’est l’une des fondations importantes pour vivre aligné et être bien dans ses relations intimes. 

Sur Graine de Coeur, nous parlons beaucoup du couple, mais il existe d’autres manières de vivre nos relations intimes. Aujourd’hui, je vais vous présenter un concept qui va éclaircir les choix que vous avez dans vos relations intimes.

C’est primordial d’être au clair sur le type de relation que vous souhaitez. De vous à vous, mais aussi de vérifier avec les personnes que vous rencontrez si ce choix est bien aligné. Chercher à co-créer le même type de relation est souvent le premier pas pour sortir de l’échec amoureux.

Dans les articles ou sur le podcast, je présente souvent les deux fondations de l’amour inconditionel selon le travail de John Gottman: la confiance et l’engagement.

Ce que nous allons explorer aujourd’hui parle plutôt de différents niveaux d’engagement.

Il faut bien comprendre que si vous vous sentez en échec dans vos relations amoureuses, c’est peut-être que vous n’avez pas pris le temps de définir ce que vous voulez. Sans savoir ce qui vous correspond, il sera aussi compliqué d’être épanoui, car vous risquez d’aller de rencontre en rencontre, sans trouver quelqu’un qui veut co-créer le même type de relation que vous.
C’est donc l’un des meilleurs moyens pour être déçu, perdu et parfois pessimiste, voire amère, envers l’idée de faire des rencontres, et de construire la relation que vous cherchez.

Comme nous allons parler d’engagement, en premier lieu, il est important d’accepter avec honnêteté notre capacité à nous engager. D’assumer également ce que nous voulons et du type de relation qui correspond à l’endroit où nous sommes à cette période de notre vie. Il est bien entendu okay de vouloir quelque chose qui ne suit pas les schémas classiques!  

S’engager, comment et pourquoi? 

Lire l’article complet sur le pilier qu’est l’engagement pour le succès de votre relation intime vous permettra de comprendre cette notion avec plus de précision et profondeur. Cependant, il me semble important d’en parler un peu avant d’aller plus loin.

L’engagement peut être vu avec différents niveaux, mais aussi différents types d’engagements. 

Quelques exemples

Au niveau émotionnel, certaines personnes arrivent à s’investir et à se projeter dès le début d’une relation, et d’autres seront plus méfiantes. Certains vont vite, et d’autres “prennent le temps” avant de s’attacher, de s’autoriser a aimé. 

Au final, il y a plein de niveaux dans l’engagement émotionnel. On pourrait imaginer une échelle qui va de 0 à 100 pour savoir à quelle profondeur nous nous engageons.   

Parfois, c’est au niveau financier qu’il y a une facilité à partager ou créer un projet à deux. Ou au contraire, comme le conseillent certains, évitons de mélanger l’argent et l’amour.
Achèteriez-vous une maison en commun en début de relation? Ou alors une voiture? Ou alors, partager les dépenses pour les courses? Là aussi, vous pouvez ressentir les différents niveaux, et vous pouvez observer ce qui vous vient en lisant les questions, pour mieux comprendre votre relation à l’engagement au niveau de l’argent. 

Sexuellement c’est pareil, on s’engage plus ou moins rapidement, et aussi, plus ou moins intimement. Faire l’amour c’est une chose. Partager nos fantasmes, ou encore explorer notre sexualité vont demander plus de profondeur dans l’engagement (et de confiance!). Une sexualité épanouie et vivante demande une relation saine, et donc avec des fondations solides.

Confiance et engagement, main dans la main

Nous voyons bien à ce stade, l’importance de la confiance (l’autre fondation de l’amour inconditionnel) en parallèle à notre volonté et capacité à nous engager. Ils vont main dans la main! 

Selon nos expériences passées (agréables ou douloureuses), nos croyances, notre culture et nos envies, nous allons nous engager à un certain rythme. 

Un problème notable est que souvent, comme nous faisons les relations intimes plutôt n’importe comment… on se blesse avec nos histoires d’amour. 
Et petit à petit, nous formons une carapace de protection… Nous adoptons des croyances “à la con” sur le couple et les relations intimes. En quelque sorte, nous créons pour nous-mêmes, une spirale négative vis-à-vis des relations intimes.

Voici quelques croyances que vous avez peut-être partiellement ou complètement adoptées:

“Les hommes… tous les mêmes!”
“Je ne suis pas fait(e) pour être en couple”
“Les femmes, elles ne savent jamais ce qu’elles veulent!”
“L’amour, ça ne dure jamais!”
“Une fois qu’on a des enfants, la vie sexuelle c’est finie!”
“Il faut mieux ne pas dire à l’autre ce qui risque de lui faire mal”

Heureusement que Graine de Coeur est là pour vous aider à aller vers l’amour. Mais aussi vous aider à choisir des croyances qui vous serviront davantage. Vous aider à réouvrir ce cœur qui est le vôtre et à apprendre à le maintenir ouvert, en faisant passer vos relations intimes aux niveaux supérieurs! 

Avant de parler des différents types de relations intimes, et vues que nous sommes toujours sur l’engagement, je tiens à préciser que nous oublions souvent un point important: le niveau d’engagement nécessaire pour la réussite d’une relation dépend directement du type de relation que nous voulons créer. 

Les 3 types de relations intimes 

Avant de faire le tour de ces trois types de relations, je tenais à préciser qu’elles ne sont pas compatibles. Et plus que ça, au sein d’un type de relation, selon vos règles, vos valeurs et votre vision, vous n’allez pas être compatible avec tout le monde. 

Comprenez qu’il existe des tas de manières de vivre une relation intime, et donc c’est primordial d’être au clair sur ce que vous voulez, sur ce que l’autre veut, avant d’investir votre temps, énergie, amour, intimité, confiance, argent, etc.

Il faut aussi noter qu’il n’y a pas un type mieux que l’autre!
Il y a un type de relation que vous voulez, et c’est parfait pour vous et okay. Même si vous avez peur d’être jugé par vos proches, ou la société! 🙂

Sans plus tarder explorons ensemble les trois types de relations intimes, et pourquoi elles vont vous aider à sortir de l’échec amoureux. Voyons ces types en partant du moins engageant, au plus engageant. 

Liberté, et légèreté

Ici, on va être dans la catégorie des coups d’un soir, des plans Tinder, des sex friends, du “faux polyamour”, des relations peu engagées et qui ne durent pas longtemps ou des relations non exclusives qui restent sur ce niveau de légèreté. Pour beaucoup, ce sera la sexualité qui est recherchée, expérimentée et consommée. 

Lorsque nous voulons cette liberté intime (émotionnelle, sexuelle, etc.) et cette légèreté, par exemple, nous ne voulons pas vraiment que l’autre (ou les autres) rentre(nt) dans notre vie. On évite donc de présenter l’autre à nos amis, ou à notre famille. La relation n’est que rarement mentionnée aux autres. Nous voyons la relation comme “pas sérieuse”, éventuellement éphémère et comme quelque chose à “consommer”.  
Il n’y a pas cette envie de créer à deux. On cherche plus à “profiter”, à s’amuser et à expérimenter. Le fameux “sans se prendre la tête” vient à l’esprit en pensant à ces relations-là. 

Certains pensent vouloir un vrai couple, mais leurs croyances, les actes et le niveau d’engagement fourni démontrent qu’ils ne sont pas prêts. C’est pour ça qu’il est important d’être au clair et aligné avec soi-même et l’autre.

Il faut comprendre que si vous entrez en relation ainsi, ce sera difficile de créer un couple solide. Bien sûr, ça peut commencer avec légèreté, puis évoluer et devenir plus sérieux (plus engagé). Mais les probabilités ne sont pas de votre côté. Le plus probable, est qu’une seule personne s’engage davantage et que l’autre parte en courant, qu’elle résiste, ou  qu’elle joue le jeu un moment, mais finisse par sortir de la relation dès que ça devient trop engagé pour lui (elle). 

Le couple conscient 

Ici, je parle des personnes qui cherchent à co-créer à deux. Des personnes qui veulent s’engager sur le chemin de la vie main dans la main. La majorité du temps, ça implique une exclusivité sexuelle.

C’est l’une des choses les plus difficiles de…

  • Co-créer un couple qui communique bien, dans lequel on se sent soutenu, aimé… 
  • Cultiver dans un couple ce sentiment de sérénité pour que nous puissions être nous-mêmes, pleinement acceptés pour qui nous sommes… 
  • Co-créer un couple avec une douceur, tendresse, intimité émotionnelle, mais aussi avec un feu sacré sexuel qui brûle…
  • Avoir des projets individuels et communs, avec des rêves qui sont poursuivis et éventuellement achevés…
  • Co-créer un couple dans lequel on se tourne vers notre chéri(e) lorsqu’il y a des problèmes… Donc d’être une équipe solide, et qui résistera à tous les challenges de la vie. 

C’est vraiment difficile de créer une relation comme ça. Et ça demande des efforts, de la volonté, du travail… de l’engagement quoi! 

Soyons honnêtes quelques instants, trop souvent, nous pensons vouloir être en couple sans vraiment comprendre ce que ça implique réellement. 

Nous pensons vouloir vivre en couple, mais avec un pied dans la “liberté et la légèreté”. Il est presque impossible de concilier les deux.
On jette facilement l’éponge, s’il y a quelques soucis, c’est peut-être mieux de passer à autre chose…
Nous faisons les choix de facilité: ne pas se dire les choses difficiles; cacher qui nous sommes vraiment à l’autre; ou encore, dire “oui” quand pour nous c’était un “non”!

S’engager, ne veux pas non plus dire “pour la vie”. Parfois, même en donnant 100% de notre engagement, de notre confiance, de notre amour et bonne volonté, il est préférable de faire chemins à part. 
Que ce soit parce que notre partenaire ne nous correspondait pas vraiment dans le faire ou l’être (voir l’article précédent pour mieux comprendre ce point important).  
Ou qu’au fil des mois et des années, nos parcours de vie prennent un chemin trop différent.

C’est okay de se séparer! 

Après tout, il n’y a pas d’échec en amour; que des chances pour apprendre, grandir, et avancer sur notre chemin de vie.

Le polyamour conscient

J’ai précisé le polyamour conscient, à l’opposé du “faux polyamour” de toute à l’heure, car il ne faut pas se voiler la face. Le polyamour est parfois l’excuse pour vivre dans le type de relation: “liberté et légèreté”.

Encore une fois, pas de jugement. Tout est okay, il faut juste être honnête avec soi-même et aussi les autres.

Le polyamour conscient est simplement l’envie de co-créer plusieurs couples conscients. Une relation de type “couple conscient” demande un engagement énorme! Alors, essayer de faire ça avec deux, trois, quatre… partenaires, c’est un autre niveau d’engagement, tout simplement!

Bien que ce soit le niveau d’engagement le plus compliqué, ce n’est pas une finalité. Il est tout à fait possible d’avoir la capacité de gérer ce niveau d’engagement, et d’être dans le couple conscient, car ça nous parle plus (ou dans le type “liberté et légèreté”).

Sortir de l’échec amoureux grâce à des possibilités infinies…

Maintenant que nous avons défini les trois types de relation, je tenais à approfondir un point que j’ai abordé tout à l’heure.

Quel que soit le type de relation que nous souhaitons dans notre vie à ce moment précis (ça peut donc changer, et évoluer avec le temps et les expériences), il y a des nuances au sein du même type de relation.

Si dans le “couple conscient”, je ne veux pas d’enfants et que l’autre souhaite être parent, nous ne sommes pas compatibles. 
Il serait possible de faire du “liberté et légèreté” ensemble, mais si je tiens vraiment à être en “couple conscient”, alors je risque de perdre mon temps. Puis je risque de ne pas être disponible pour une personne qui voudrait la même chose que moi. 
Pour ceux qui croient en l’énergie ou les vibrations, ce décalage ne permet pas de vibrer à la “bonne” fréquence. 

Si dans le type de relation “liberté et légèreté”, je veux un plan cul, mais qu’émotionnellement je m’accroche à l’autre… Et que pour moi, ça tourne vite en début de relation plus sérieuse… Avec, par exemple, un besoin de se voir plus souvent et pour d’autres raisons que le sexe. Ou que j’ai envie d’échanger régulièrement…
Je ne suis peut-être tout simplement pas au clair avec ce que je veux vraiment. Encore une fois, il est important d’être honnête et lucide avec nos envies et souhaits! 

Les indécis(es) resteront dans l’échec amoureux. 

Comme je viens d’en parler dans l’exemple précédent, autant aborder le sujet maintenant. Il y a un quatrième type de relation intime: les indécis. 


Comme son nom l’indique, l’indécis ne sait pas ce qu’il veut. Nous ne pouvons donc pas compter sur lui. C’est le pilier “confiance” de la relation intime qui n’est pas présent à l’appel.

Avec un indécis, si le début de la relation se passe bien, il ou elle va peut-être vouloir un couple. Éventuellement, avec un pied en dehors, ou quelques orteils…
Ou alors, si après quelques rendez-vous, ça ne colle pas si bien, peut-être qu’un plan cul régulier fera très bien l’affaire pour un(e) indécis(e).

Ici aussi, ne jugeons pas! Être indécis(e) c’est okay, certains d’entre vous y sont sûrement et je suis passé par là…
C’est pour ça que j’écris l’article d’aujourd’hui. Je souhaite vous aider à avoir un référentiel des options possibles, et donc de faire un choix. Et puis voyez si ça vous va! 

Testez… Il est toujours possible de faire un autre choix plus tard!

C’est d’ailleurs la réponse que je vous donnerai si vous me disiez que vous ne savez pas quel type de relation vous voulez dans votre vie en ce moment. 

Faites un choix, testez-le, et voyez s’il vous va. Vivez le à fond, donnez-vous vraiment une chance de voir si ça vous correspond!

En résumé: Sortir de l’échec amoureux, comment faire?

Dans cet article, nous avons exploré qu’il existe principalement trois types de relation intime, et chaque type demande un niveau différent d’engagement: 

  1. Liberté et légèreté: plan cul, sex friends, tinder, libertinage, relation éphémère, le “faux polyamour”, etc. (engagement réduit ou limité)
  2. Le couple conscient: co-créer à deux un projet de vie (demande un engagement total )
  3. Le polyamour conscient: plusieurs couples conscients à la fois (demande un engagement total multiplié par le nombre de relations) 

Nous savons donc désormais, que pour avoir une chance de sortir de l’échec en amour, et d’enfin créer cette relation qui nous correspond, il faut faire le choix ferme du type de relation que nous voulons. Également, il faut être ouvert avec les autres, et le communiquer dès le début des rencontres, afin de sélectionner quelqu’un qui veut la même chose que nous.

La sélection du partenaire est un vaste sujet, que j’explorerai sûrement avec vous dans les mois à venir. Mais déjà commencer par choisir quelqu’un qui veut la même relation que vous, c’est un minimum.

Il est aussi clair que créer un couple conscient, ou être dans le polyamour conscient, ça demande de s’engager sérieusement et totalement. En respectant notre rythme, et bien entendu, celui de l’autre! 

Mais, pour ne donner que quelques exemples, ça implique de voir si vivre à deux ça se passe bien, de savoir si notre nouveau partenaire s’intègre bien avec nos amis, et notre famille. Si nous sommes compatibles en termes de sexualité, mais aussi au niveau des projets de vie…
Vous allez souvent lire ou même entendre de beaucoup de “love coach” qu’il faut passer ces étapes doucement. Je suis plutôt de l’avis inverse. Si vous voulez vraiment un couple conscient, allez de l’avant. Osez. Passez les étapes importantes tôt, permet de voir si c’est vraiment une personne qui vous va. Une personne qui souhaite la même chose que vous. 

Les réflexions partagées aujourd’hui ont été influencées par l’accompagnement que je suis de Laurent Martinez. Son avis sur les types de relation est assez différent de ce qui est expliqué dans cet article. Mais son approche a permis de structurer ce qui est là pour moi. 

Bonne co-création à vous, quel que soit le couple qui vous va à cette période de votre vie! Tous mes voeux de bonheur, d’amour et de joie! <3

Rejoignez notre communauté sur Facebook, Twitter ou Instagram!

Images de Surpring_Shots, hobim et Thanh_Nguyen_SLQ sur Pixabay.com

5 commentaires sur “Sortir de l’échec amoureux, comment faire?

  1. Merci de cet article qui parle du polyamour conscient.
    Je trouve que cette façon de procéder est une approche qui est mal comprise de façon générale et qui est ici bien détaillée sans jugement.
    Sortir de l’échec amoureux passe par être qui l’on est et respecter ses besoins ainsi que ceux des autres.
    Alors pourquoi ne pas s’ouvrir à d’autres possibilités?
    Merci pour ton article 🙂

  2. Effectivement, être en couple demande de faire des efforts. Des efforts pour s’ouvrir à l’autre et s’abandonner sans peur d’être rejeté. Des efforts pour être là pour l’autre sans pour autant s’oublier. Construire une vie à deux c’est finalement beaucoup de compromis et dialogues 🙂 Alors à plus, je n’imagine même pas 🙂

  3. La communication est vraiment la clé pour le couple ! Cela permet de voir si nous sommes bien sûr la même longueur d onde. Merci pour ces conseils pour sortir de l échec amoureux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.