ex qui revient

Un ex qui revient… Que faire? (2 clés)

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Lorsqu’un ex revient… Les soucis remontent parfois à la surface ! Je tenais à consacrer un article sur le sujet, car c’est une situation qui m’est arrivé dans plusieurs de mes relations, et si j’avais eu les bons outils, parfois ça se serait bien mieux passer…

Cet article est désormais disponible en Podcast ici.

Des relances et des fantômes

  • Un texto avec des mots qu’on rêvait d’entendre un jour
  • Une photo retrouvée qui nous renvoie dans les tourments de notre dernière rupture
  • Ou encore des tas de messages sur notre mur sur Facebook, mais aussi les albums photo à nettoyer afin de se consacrer à notre nouvelle relation.

Toutes ces relances de nos ex sont ce que j’appel: les fantômes de notre passé. Cependant, certains de ses fantômes, sont parfois bel et bien vivant en nous…

Il peut s’agir d’une relation qui n’a pas été terminée proprement. Ou de l’espoir que “l’amour de notre vie” changera un jour et que peut-être ce jour est arrivé.

La vie nous test lorsqu’on est faible

Ce qui me surprend toujours en Amour, c’est la force par laquelle la relation est testée par la vie.

Quand il y a une faiblesse, ou quand on a laissé de la distance s’installer dans le couple, il y a souvent un élément extérieur et perturbateur qui arrive. Il est là pour remettre de l’ordre, ou créer du désordre.

L’élément extérieur et perturbateur est-ce que j’appelle un fantôme du passé, cependant, il faut savoir que parfois les fantômes du présent ou future peuvent être aussi délicat à gérer.

Voici quelques exemples de fantômes de présent et du futur :

  • Un(e) collègue de bureau acharné(e) à séduire notre partenaire.
  • Ou encore cette personne à la salle de sport qui n’arrête pas de nous faire del’œil au même moment que l’on doute sur l’avenir de notre couple

Qui que soit cette personne, elle peut être destructrice ou au contraire, elle peut renforcer la relation. Tout dépend de la manière dont il est géré ! Aujourd’hui, on va se concentrer sur la gestion de cet élément perturbateur en deux clés. Cela vous aidera à renforcer votre couple au lieu de le consumer à petit feu ou encore pire, à faire une erreur qui pourrait le briser à jamais !

Une notion importante

Avant de passer aux deux clés, je souhaite apporter une perspective originale sur le couple et ce fameux élément perturbateur. Souvent, on prend cet élément perturbateur comme quelque chose de mal ou de négatif, car il cause de la peine, de la douleur ou du doute.

La psychologue Esther Perel, dans son dernier livre: Je t’aime, je te trompe, parle de l’importance « du troisième ». En reprenant les exemples précédents, le troisième est le/la collègue, ou encore la personne à la gym. C’est l’ex qui revient avec les mots qui causent le doute et j’en passe !

On peut dire que le troisième est donc souvent un mal nécessaire. Car, ce fameux troisième est là pour nous rappeler de ne pas prendre notre amoureux(se) pour acquis ! Il nous rappelle qu’il faut faire des efforts pour séduire. Même après plusieurs années ou décennies !

Le troisième est là quoiqu’il arrive, on ne peut pas l’empêcher ou l’éviter. Il ne dépend pas de nous. Cependant, on peut apprendre à le gérer avec respect, amour et honnêteté.

Le troisième peut être utilisé une source pour faire grandir notre flamme, pour garder notre couple engagé et aussi s’assurer de ne pas prendre l’autre pour content. Le troisième amène la notion de potentielle perte, mais aussi des doutes. Il nous rappelle que notre amour peut s’arrêter demain, simplement si l’autre arrête de nous choisir et décide de choisir quelqu’un d’autre (le troisième).

Beaucoup de couples sont détruits par les fantômes du passé ou le troisième. Cependant, cela n’a pas à être votre réalité. Passons à la première clé :

ex qui revient

La Communication

Bien que ça semble évident, il faut bien commencer par-là !

Oser en parler

Il n’y a pas de honte à parler d’un fantôme passé ou du troisième, ils font partie de la vie de couple.

Être capable d’en parler ouvertement est un signe de maturité, et avoir un couple qui permet d’avoir ce type de discussion est une preuve de courage et d’honnêteté.

Savoir quand en parler

Ma recommandation est d’en parler. Il n’est pas toujours nécessaire de le faire immédiatement, mais attendre des semaines ou des mois, cause parfois des doutes sur l’honnêteté de la démarche. Pourquoi l’avoir caché aussi longtemps après tout ? Il serait facile pour la personne qui écoute de réagir défensivement de la sorte.

Quel que soit le moment qu’on choisit pour en parler, il faut que la personne qui nous écoute soit disponible mentalement, mais surtout émotionnellement. Pour reprendre l’exemple du début de l’article, il est difficile d’apprendre qu’un ex revient à la charge. Et s’il n’y a pas de disponibilité mentale et émotionnelle, notre partenaire risque d’aller dans la douleur au lieu du soutien.

Les règles à suivre

Quand on partage en couple, il faut respecter les trois règles suivantes : honnêteté, gentillesse et utilité. C’est-à-dire que lorsqu’on partage avec notre amoureux(se), il faut que nos propos soient honnêtes. Il faut dire la vérité sans chercher à manipuler l’autre. Il faut aussi être doux, et choisir nos mots avec gentillesse. Après tout, on parle à la personne qu’on aime et c’est facile d’oublier ça ! Enfin, il faut que cela amène quelque chose à la relation ou que ça fasse avancer les choses ! Si c’est simplement pour causer des problèmes et créer de la tension, autant se taire ou reculer pour mieux sauter, c’est-à-dire y réfléchir jusqu’à ce qu’on trouve un angle qui rend le sujet utile.

Avoir conscience du poids de nos mots

Enfin une dernière chose sur la communication, même si l’on respect les clés : honnêteté, gentillesse et utilité, il faut qu’on se demande et qu’on réfléchisse à l’impact de ce qu’on va dire. Une fois que c’est dit, il est impossible de le reprendre. Et peut-être qu’on tournera la page rapidement, cependant selon ce qu’on partage, notre partenaire lui/elle ne tournera pas la page et peut être bloqué sur la douleur de ce qu’on partage. Encore une fois, on parle à la personne qu’on aime, il faut donc être consciencieux de nos propos !

Passons à la deuxième clé, qui est :

Travailler en équipe

Quand on est face à un fantôme ou au troisième, il faut se serrer les coudes. Cet élément perturbateur peut détruire ou construire, et donc choisir de travailler en équipe est le moyen de renforcer son couple.

Créer l’équipe

C’est vous deux contre l’ex, c’est vous deux contre la fille à la salle qui fait de l’œil, c’est vous deux contre le collègue qui cherche à séduire votre partenaire.

Ce n’est pas vous ou votre partenaire malade de jalousie, car quelqu’un d’autre s’intéresse à l’un de vous. Ce n’est pas vous ou votre partenaire, furieux parce qu’un ex a créé une nouvelle adresse e-mail pour envoyer des mots doux alors que l’autre e-mail avait été bloqué.

Encore une fois,on ne peut pas empêcher le troisième. Il faut apprendre à le gérer en équipe et ça commence avec la clé numéro un, afin de créer l’équipe et d’avoir confiance.

ex qui revient

Travailler ensemble et trouver des solutions

Une fois que vous êtes d’accord et que vous vous sentez prêt à travailler ensemble, il faut définir une stratégie.

Faut-il bloquer à nouveau l’e-mail de l’ex ? Quoi faire d’autre en plus ? (Lui casser a gueule étant rarement la bonne réponse, au cas où !)

Faut-il se donner plus de mots doux et compliments pour renforcer la bien être dans la relation ? Cela peut réduire l’attraction vers quelqu’un d’autre.

Faut-il simplement se faire un gros câlin, se rassurer qu’on s’aime et se dire, les yeux dans les yeux, cœur à cœur, qu’on sera là l’un pour l’autre et qu’on ne laissera pas qui que ce soit se mettre en travers de la relation ?

Faut-il accepter qu’on ait eu 6 mois de se prendre l’un l’autre pour acquis et que cette piqûre de rappel fût nécessaire pour reprendre les bonnes habitudes ? Et ensuite, définir les bonnes habitudes à rependre !

Quelles que soient votre stratégie et vos idées, il faudra ensuite passer à l’action. Car une fois la menace passée, il sera facile de retomber dans la complaisance.

N’hésitez pas à avoir une petite discussion chaque semaine pour voir ce qui a été fait, et ce qui a été oublié afin de rester sur la bonne voie. Vous pouvez faire une liste et imprimer les actions à faire et mettre ça dans la chambre ou salle de bain, afin d’avoir un rappel régulier.

Une histoire vraie

Cet article a été inspiré d’une histoire récente qui a secoué mon couple. Ce n’est pas la première fois qu’un fantôme du passé cherche à venir mettre la zizanie dans notre couple, et vous aussi, vous êtes sûrement passer par là (à condition d’en avoir parlé… ;-)).

Ses expériences, nous ont appris à gérer ça de mieux en mieux. C’est pour ça que je voulais partager notre expérience dans cet article.

Il y a quelques semaines, alors que ma femme avait une phase de démotivation, de stress et de soucis dans sa vie professionnelle. En plus de ça, on avait aussi nos soucis: notre communication avait du mal à être effective à cause de la douleur dont on s’affligeait l’un l’autre, et bien qu’on reste proche, il y a toujours un peu plus de distance que d’habitude dans cette situation.

En 15 jours, il y a deux hommes de sa précédente vie qui sont revenus à la charge.

Au début del’article, je précise que la vie testera votre relation quand elle a une faiblesse et c’est exactement ce qu’il s’est passé.

Ils sont tous les deux revenus avec les mots qu’elle avait besoin d’entendre. Ils sont tous les deux revenus avec des montagnes de promesses, des montagnes de mots doux et j’en passe.

Cependant, étant de bons Ghostbusters, on a réglé ce souci de fantômes!

Ma femme a décidé de communiquer, et j’ai pu avoir la présence d’esprit et émotionnelle d’écouter (clé un). On a eu la force de créer une équipe, pour ensemble, décider de comment réagir à ces messages (clé deux).

Nous avons décidé de répondre à un seul des messages. Au lieu de se battre à cause de nos peurs que la situation génère, on a décidé de s’aimer, et d’affronter ça ensemble. Elle n’a pas eu à affronter ça seule.

À la suite de cette situation, on a aussi décidé de faire plus attention à notre soirée hebdomadaire en amoureux. Ces fantômes nous ont permis de voir ce qui a été négligé dans notre couple.

Le résultat

On s’est rapproché, on s’est rendu compte de quelques points à améliorer et l’on a géré la situation de manière alignée à nos valeurs de couple.

Résumons

Selon vos histoires passées, le fantôme qui revient peut-être tentant.

Parfois, quand notre relation va mal, on veut croire que quelqu’un d’autre réglera nos problèmes et prendra soin de nous.

  • Peut-être que notre ex a changé après tout ?
  • Peut-être qu’on aura plus de chance cette fois-ci ?

Ces questions-là, nous passent par-là tête et lorsqu’on s’isole (qu’on ne communique pas), ça n’aide pas à trouver de bonnes réponses.

Ces questions ne sont pas très utiles à se poser. Cependant, il y a des alternatives et j’ai un article qui est dédié aux questions dites stupides et comment s’en poser des meilleures.

Sortir de l’isolation est un risque. Après tout, notre partenaire peut être blessé par ce qu’on partage et nous rejeter. C’est pour ça que la règle une demande qu’il/elle disponible mentalement et émotionnellement.

Une fois la clé numéro un maîtrisée, alors vous aurez plus de chance de pouvoir travailler en équipe pour être soutenue et si besoin, mettre des actions en places.

Vous pouvez aussi me rejoindre sur Facebook, et Twitter afin de savoir quand le prochain article sera publié ! Mais aussi sur Instagram, pour voir les coulisses du blog et de mon couple !

Partagez dans les commentaires vos expériences avec le troisième ou les fantômes du passé et l’impact que ça a eu sur votre relation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *