être amoureux

Être amoureux… C’est dur certains jours! Une journée dans mon couple…

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Cet article est différent, car je vais vous parler de ma journée, ou plus particulièrement, celle de mon couple. Être amoureux est à la fois une bénédiction, mais aussi un test de la vie.

Et dieu sait si aujourd’hui… La vie a testé mon couple! Heureuseument qu’on est bien amoureux…

Je pensais prendre un moment et écrire tout ça dans un journal, mais je me suis dit que du concret et avoir un œil sur la vie de tous les jours d’un autre couple vous sera peut-être utile!

Tout commence bien

Mardi 26 Mars est une journée ensoleillée, ce qui est plutôt rare à cette période de l’année en Irlande.

Je me lève, vers 7h, de bonne humeur et me sentant bien, je me plonge rapidement dans mon livre du moment (Le Pouvoir du Jeûne). Après une bonne demi-heure de lecture et d’inspiration par les biens-faits du jeûne, vers 8h, je remonte dans la chambre a coucher pour dire Bonjour à Madame qui est au lit. On aime avoir des moments doux et tendres de bons matins.

Je file ensuite sous la douche (froide!) afin de bien réveiller mon corps, et ce matin encore, l’eau n’était pas chaude… Cet exercice de volonté
quotidien, la douche froide, est pour une épreuve que j’apprécie malgré tout, et qui selon certains aurait même des effets positifs sur la santé.

J’invite ma femme à méditer ensemble, et elle accepte. On suit la méditation quotidienne donnée par Headspace. Ensuite, on fait le lit ensemble et jusque là, tout se déroule à merveille. Il est 8h30.

On passe un peu plus de temps à discuter de notre journée, ou de nous et il est vite 9h! On se pousse à commencer notre journée, pour abattre un peu de travail avant d’aller en ville.

être amoureux

On avait décidé la veille d’aller en ville vers 10h30, pour une marche et prendre un thé, car le ciel sera dégagé à cette heure-là et l’on pourra profiter du soleil. On en profitera pour faire notre Conseil du Couple hebdomadaire. Habituellement, on fait ça lundi soir, mais étant tous les deux fatigués, on a préféré regarder un film à la place.

Avant qu’on parte, je passe l’heure que j’ai à regarder ce qu’il s’est passé dans la nuit: quelques emails, des commentaires sur le blog (!), et j’arrange quelques petites choses au téléphone. Le temps passe vite, car il est déjà l’heure d’aller profiter du soleil matinal irlandais!

Sur le chemin, on décide d’aller dans un petit café appelé Mayo. Le nom vient d’un comté d’Irlande qui à ce nom-là, et non de la mayonnaise… Je vous ai vu venir!

On prend nos thés favoris, et l’on commence donc le Conseil du couple. Il est décidé que cette semaine je commencerai avec les points dont je veux discuter.

Le premier point que j’ai mis sur ta table sera le dernier point de ce Conseil du Couple pour aujourd’hui, et sera aussi un point de tension important pour au moins les deux heures qui suivent. Écrivant l’article à ce moment-là, j’assume que ce point de tension le restera pour potentiellement encore quelques heures, avant qu’on puisse le résoudre.

Note: En relisant l’article (fin Avril, donc un mois après), je me rends compte que j’avais bien tord! Cette tension a duré plusieurs semaines… Je vous donne des nouvelles dans l’épisode 6 du podcast: Mon couple traverse une tempête, comment s’en sortir

Quand ça tourne mal…

La discussion commençait de manière gentille, et douce, comme habituellement dans notre communication. On discute de l’avenir, des choix potentiels qui sont à venir, et des solutions qu’on envisage.

Cette situation n’est pas nouvelle, j’ai décidé de quitter mon emploi fin décembre pour créer l’espace pour quelque chose d’autre dans ma vie. En partie le blog que vous lisez, mais aussi éventuellement considérer un autre emploi. Peut-être du télétravail pour être libre de voyager. Peut-être dans une start-up cette fois ou une industrie totalement différente, que sais-je!

Ma femme étant à son compte et créant sa clientèle pour ses évènements de méditations, et développement personnel, elle n’a pas encore de gros revenus.

Bien que le départ de mon boulot soit bien calculé financièrement parlant, ça n’empêche pas la pression d’une situation sans revenue important. On vit pour le moment de mon chômage, des revenus de ma femme, et tous les mois, on prend de nos réserves.

La lutte pour le pouvoir

Dans les relations, il est souvent question de pouvoir. Dans un interview récente, la psychologue et auteur Esther Perel (dont je parle dans l’article précédent), précise que c’est l’une des fondations de la communication du couple, et par conséquent les couples ne font pas exceptions à ce jeu de pouvoir.

Dans la tension d’aujourd’hui, c’est moi qui suis perçu comme ayant pouvoir, et donc la situation est confortable pour moi et stressante pour Madame.

On est donc dans une dynamique qui est appelée un “Power Struggle”.

Le concept de “Power Struggle” (Lutte pour le pouvoir) est expliqué dans le livre Getting the Love you Want” de Harville Hendrix  (en version française: Le Couple: Mode d’emploi). Ce Power Struggle est un destructeur de couple, car il sépare les individus, et l’on en vient à se disputer l’un contre l’autre.

Pour le contexte, nous avons identifié depuis quelque temps déjà que cette situation est un cas typique de Power Struggle. Pour avoir la chance de nous créer une vie meilleure sur le moyen et long terme, on a décidé de passer par la case: mari sans revenu et épouse avec peu de revenus. Le souci étant que même si c’était le plan théorique, il ne fonctionne pas complètement en réalité, car on a découvert la dynamique créez une fois en plein dedans (on ne l’avait pas vu venir!).

être amoureux

Le désaccord

Lors de notre discussion ce matin, les choses paraissent assez claires, mais aussi très confuses.

  • On tourne en rond sur les points que l’on discute.
  • Je suis coincé dans le mode masculin*: trouver des solutions et résoudre les problèmes
  • Elle est coincée dans le mode féminin*: elle nage dans une tempête d’émotions
  • On voit notre situation actuelle d’une manière très différente
  • Les douleurs que ressent ma femme surviennent maintenant, pour une décision prise il y a 3-4 mois et la douleur est forte pour elle

*Ces modes masculin ou féminin, ou aussi appelés énergies masculine ou féminine feront l’objet d’un article à part entière. Ils n’ont absolument rien de sexiste!

Bien que le désaccord semble clair. C’est également contradictoire, car pour moi, tout semble flou et confus. Je ne trouve pas de moyens de sortir de ma dynamique ni de solutions qui résonnent pour ma femme et du coup on s’enfonce petit à petit.

On se rend vite compte qu’on est coincé, et que la discussion piétine, on est maladroit avec certains mots, et l’on oublie qu’on est une équipe qui doit travailler ensemble.

En plein cœur de l’action et dans son tsunami d’émotions, ma femme n’a pas la capacité d’entendre ma raison et moi je n’ai pas la capacité pour la compassion dont elle a tant besoin. On est donc tous les deux sourds l’un envers l’autre.

On est “à chaud”, et l’on a probablement besoin d’un peu de recul pour régler tout ça. On sort donc du café, vers 11h30 et l’on va marcher un peu au soleil.

Pour faire réduire la tension, on trouve que marcher en silence pour un moment, et parfois en évitant le contact physique, nous aide grandement.

On marche donc à côté l’un de l’autre, en silence. Dans ma tête, j’essaye de faire sens de mes pensées. À tour de rôle, on prend la parole quand on comprend quelque chose d’important ou pour partager ce qu’on ressent.

Mais la tension est encore forte, les émotions intenses et la situation n’avance pas vraiment.

Vers midi, on décide de rentrer à la maison en silence, car on sait qu’une pause est nécessaire pour résoudre les conflits, et donc on rediscutera de tout ça plus tard.

J’écris cet article pendant la pause, il est donc 12h30 quand je commence à écrire.

Cependant, l’article ne se termine pas là, je souhaite partager avec toi un peu plus de contexte, et comment on utilise les outils que je partage sur ce blog.

Je compte aussi te dire que j’ai la certitude qu’on va résoudre cette tension. Pourquoi? Car on l’a déjà fait mille fois! Bien que dans un moment précis, parfois plusieurs heures, on se retrouve coincé et incapable de communiquer effectivement, ce n’est que temporaire. Malgré les outils et l’expérience, ça arrive que la tension soit si intense, qu’on craque sur son poids.

La question n’est pas si cette dispute va se finir, mais quand et comment elle va se finir et c’est mon obsession à ce moment-là. Creusons ensemble comment je pense qu’on va s’en sortir.

Ce n’est pas tout…

Pour résoudre une tension, il faut parfois prendre une pause et regarder le contexte dans lequel la tension éclate.

De mon côté:

  • Je sors de mon premier jeûne à sec de 48h (pas d’eau, pas de nourriture), et mon organisme s’adapte encore à ma réalimentation, je suis donc irritable. Vers midi, j’ai très faim (faisant de jeûne intermittent jusqu’à 13h), je suis donc encore plus irritable, et impatient! (et avoir de la compassion n’est pas facile à ce moment-là)
  • Je suis de nature calme et posé, et je prends donc parfois les choses “à la légère”
  • J’étais préparé à discuter de ce point, car j’y pensais depuis un moment (ma femme était au courant, mais probablement moins préparée)

De son côté, je me dois de faire des hypothèses, mais mes meilleures sont:

  • Elle a eu un weekend long et pénible et n’a pas bien dormi la nuit d’avant, elle est encore peut-être fatiguée
  • Elle a aussi peut-être faim, car son petit déjeuner n’était pas très gros
  • Elle a une période stressante en termes de finance et de travail, et donc elle est irritable aussi
  • Elle est de nature plus stressée et anxieuse, donc elle prend les choses plus au sérieux

En prenant ce recul comme je viens de vous le montrer, il est plus facile de se rendre compte de pourquoi nous n’avançons pas encore vers la résolution de ce conflit.

Je n’ai peut-être pas tout trouvé, mais déjà je comprends que nous nourrissant puis en nous reposant, on sera probablement capable de mieux communiquer.

Je comprends aussi que j’ai abordé un sujet délicat et douleur, à un moment qui n’était pas le plus adapté.

Quand la dispute est plus forte…

Malgré notre expérience, et les techniques partagées sur ce blog, parfois la dispute est temporairement plus forte que le couple.

Le but dans ce cas est de faire des petits pas, pour récréer l’équipe qu’est le couple, et ramener de la sécurité dans la conversation, pour qu’on puisse travailler ensemble contre le problème. Et non pas l’un contre l’autre.

être amoureux

Cette notion d’équipe est importante pour nous, et nous à aider à faire face à nos moments les plus difficiles. On se rappelle régulièrement l’un l’autre d’agir en équipe quand l’un se rend compte que l’autre ne le fait pas. Et l’on a bien entendu dû se rappeler ça aujourd’hui.

Creusons encore un peu ensemble!

Ce qui me passe par la tête… Et par le cœur.

Il y a quelques heures, lorsqu’on marchait en revenant vers l’appartement, j’ai eu des tonnes d’émotions et de pensées. Voici un bref échantillon:

  1. Je la trouvais égoïste.
  2. J’avais même de la colère contre-elle
  3. Je la trouvais injuste, et sans reconnaissance de ce que j’ai fait pour elle
  4. Je trouvais qu’elle ne prenait pas ses responsabilités et qu’à la place, elle se mettait en victime
  5. Je trouvais que tout ce qu’elle me reprochait, c’est elle qui l’était et pas moi

Cet état est un passage normal dans une dispute, parfois c’est 5 secondes, et pour certaines personnes, on parle de 3 mois… C’est quelque chose qui se travaille, et qui s’améliore au fil du temps !

Aujourd’hui j’ai dû rester une bonne heure dans cet état. Après coup, je me rends bien compte que c’était la douleur qui parlait. Mais aussi, c’était le fait de sentir que je n’ai pas de solution à certains problèmes qu’on cherche à résoudre, et donc je me sens perdu, et avec peu d’espoir.

Quand on est guidé par la douleur et le désespoir, il ne faut pas s’attendre à être positif ou à trouver de bonnes solutions ou raisons.

Maintenant que je me rends compte de ça, j’ai pu aussi me rendre compte que ma femme est dans la même situation. On se sent tous les deux isolés, on se sent tous les deux incompris et l’on n’a pas encore trouvé les bonnes solutions.

Le mot encore est crucial ici, car je n’ai aucun doute qu’on trouvera des solutions. Peut-être demain ou dans deux mois, mais on trouvera. Il faut y croire et avoir l’espoir que le problème peut-être résolut. Sinon la dispute sera rangée au placard sans jamais y revenir… Mais c’est la dispute qui viendra vous hanter dans les semaines, mois et années à venir!

Mon intention:
Être Amoureux, et les prochaines étapes… Pour arriver à la résolution!

Maintenant que vous savez tout, mais que la situation n’est pas résolue, que-faire?

La question que je me pose est: comment résoudre cette tension, mais aussi trouver des réponses aux décisions à prendre? Le tout, en restant dans le dialogue, dans l’Amour, dans l’écoute et la compassion.

La première étape est d’avoir une intention, et l’intention je viens de vous la donner. Elle est en gras dans le paragraphe d’avant.

La seconde étape est de prendre responsabilité pour la tension, et c’est valable pour nous deux, ma femme doit faire la même chose. On a déjà commencé sur le chemin du retour en revenant à la maison. Mais il va falloir aller plus loin.

Ça commence souvent par des excuses honnêtes et sincères. Dans ce cas, voici les excuses que je lui présenterais dès que le premier jet de cet article est fini:

  • Je suis désolé d’avoir manqué de compassion. Je suis resté à un niveau intellectuel quand tu avais besoin d’avoir tes émotions comprises et validées.
  • Je suis désolé de mes longs silences. Je sais que ça n’aide pas à faire avancer les choses.
  • Je suis désolé de mes jugements quand tu as partagé des choses sensibles

Un point important à noter ici: Faire des excuses n’est pas TROUVER des excuses. Je ne vais pas justifier pas mon attitude passée envers elle, car ce serait l’inverse de faire des excuses….

La troisième étape sera de redonner le pouvoir à ma femme, ou du moins autant qu’on peut! On doit travailler ensemble en équipe, et qu’elle se sente importante pour casser le “Power Struggle” (lutte pour le pouvoir).

On sait tous les deux qu’elle à du pouvoir, et même s’il sera dur d’être à 50/50 pour cette situation précise, on s’en rapprochera autant que possible et l’on utilisera notre pouvoir pour servir le couple. Et non juste un individu.

Même si j’aurais le dernier mot sur le boulot que j’accepte et quel(s) type(s) de travail je cherche, je tiens à prendre ce qu’elle veut et ce qui est bon pour notre couple en compte.

Je ne sais pas encore ce que ça veut dire, et les changements à faire, mais je sais qu’on arrivera à le clarifier dans les jours ou semaines à venir.

Je sais aussi qu’on arrivera à créer l’espace pour qu’elle se sente vue, entendue et comprise au niveau des émotions qu’elle ressent.

Maintenant que cette partie-là touche à ses fins, je veux prendre un moment pour partager les outils utilisés.

Comment régler les tensions? Nos meilleures outils!

Dans un premier temps, voici les ressources qui sont liées à ce qu’on utilise pour chercher à résoudre cette tension.

On fait ça depuis longtemps, et ça vous semble peut-être étrange d’utiliser “des outils” pour avancer dans son couple.

Ces outils ne sont pas des manipulations ou des techniques pour gagner dans son couple. Ils respectent votre partenaire, vos valeurs, et votre couple. Ils sont là pour nous apprendre à mieux communiquer, à être l’écoute et à parler d’une manière qui sera mieux reçue.

Comprenez aussi qu’on a appris à les intégrer un à un, et au cours de 3 dernières années.

Par exemple, on a lu un livre et trouvé 3 outils potentiellement utiles, et au final, uniquement l’un d’eux est dans la liste ci-dessous, car les deux autres ne fonctionnaient pas pour nous. Et ainsi de suite.

Voici donc ce qu’on a utilisé aujourd’hui, de maniée consciente parfois, mais aussi insconscienmmment. Voici les outils:

  1. Croire que la vie se déroule pour nous et pas contre nous. Croire que le couple est une opportunité de grandir. (Article sur le sujet; Podcast sur le sujet)
  2. Se disputer, mais en suivant nos règles et valeurs (Article sur le sujet). Quelques exemples:
    • Pas de coup bas
    • Éviter des dires des choses qu’on regrettera
    • Faire passer le couple en priorité
    • Assumer la bonne intention de l’autre
  3. Éviter les 4 Cavaliers de l’Apocalypse (les fameux tueurs de couples): La Critique; Le Mépris; La Contre-Attaque; et enfin l’Évitement
  4. Revenir aux deux éléments qui sont la fondation de notre couple: L’engagement et la confiance
  5. Au lieu de rester au niveau d’une solution, revenir au niveau du besoin humain pour trouver 1000 solutions

Si les conflits sont difficiles pour dans ton couple, voici deux autres ressources que j’ai créées pour t’aider:

  • Comment mieux se disputer en couple (8 clés)
  • Mon eBook Gratuit! Pour l’obtenir, utilise l’un des formulaires du site et tu pourras entrer ton prénom et ton email pour le recevoir. Le bonus couvre 5 Outils pour mettre fin aux disputes et enfin bien communiquer dans votre couple

Les mots de la fin

J’espère que cet article te parlera et que tu auras pu profiter de nos erreurs et de notre tension pour apprendre à mieux gérer les tiennent.

Comme je le dis souvent, être amoureux, ça s’apprend! Et cette journée m’a déjà appris beaucoup de choses sur moi-même et sur mon couple.

Pour en apprendre plus sur les relations amoureuses, vous pouvez me aussi me rejoindre sur Facebook, et Twitter afin de savoir quand le prochain article sera publié ! Mais aussi sur Instagram, pour voir les coulisses du blog et découvrir un peu plus qui se cache derrière le blog !

Image de StarFlames, Ryan McGuire et Pexels de Pixabay.com

10 commentaires sur “Être amoureux… C’est dur certains jours! Une journée dans mon couple…

  1. Un article très personnel mais chacun peut se reconnaître dedans. Ta réflexion est constructive et tes conseils pour surmonter une dispute peuvent être mis en application facilement. Une habitude à prendre ! Merci pour cet article bienveillant.

    1. Merci, Auriana, pour ton commentaire!
      Les douleurs en amour sont souvent similaires oui… Quels que soient notre passé, notre présent, notre origine, nos croyances… On souffre des mêmes maux! J’espère que mon expérience servira aux autres, comme l’expérience des autres a pu me servir, car ils ont eu le courage d’en parler!
      Bien à toi!

  2. Bonjour Nicolas,
    Merci pour cet article qui, en effet, change de tout ce que l’on peut trouver sur le couple. Un article témoignage, qui brille par sa sincérité, son authenticité et sa richesse. En effet, nous n’apprenons jamais mieux que lorsque nous vivons l’expérience. Et l’expérience que tu nous partages est riche d’enseignements.

    1. Merci beaucoup Jung d’avoir pris le temps de me lire, et de poster un commentaire.
      On est plus de 10 jours après cette tension, et comme tu le dis, l’expérience est importante! Il y a des choses qui sont se sont dévoilées plusieurs jours après cet article et je pourrais en écrire plusieurs sur le sujet… J’aurais peut-être du faire une série, ou écrire un peu chaque jour!

  3. Hello Nicolas,

    Bien courageux que de partager ces phases du quotidien dans le couple . A mes yeux, le plus important pour résoudre les tensions c’est : la volonté ( l’intention) d’être dans l’amour et non pas le jugement, l’agressivité etc ( bien que très humain !) et bien sûr la communication .
    Pour autant , dans la communication il faut aussi être capable d’être réceptif, de recevoir ce que l’autre mentionne … Ahlalala … Je reconnais mon couple dans la notion d’équipe, c’est chouette une équipe d’amoureux !
    A bientôt

    1. Être en équipe est parfois si dur en couple! Après on est encore un jeune couple… On a des choses à apprendre et à vivre ensemble, je pense que le temps aide (ou au contraire, le temps peut casser l’équipe).
      Je parle de cette idée de volonté, ou d’intention dans un autre article, j’ai appelé ça “l’engagement”. C’est pour moi, l’une des deux fondations du couple (l’autre étant la confiance).
      Si l’un des deux manque… Alors l’équipe n’est pas ou plus. Le couple n’est plus stable, et attention à l’atterrissage comme on dit!

      Merci pour ton temps et ton commentaire!

      L’article est ici si ça intéresse: https://graine-de-coeur.fr/comment-creer-un-couple-avec-des-fondations-antisismiques-la-solution-en-2-cles/

  4. Encore un bel article qui vient du coeur, plein de profondeur et d’ouverture. Merci Nicolas pour ce partage inspirant et ces outils pour aider à passer la barrière des émotions et du mental.

    1. Merci Cyril! Content de te revoir ici, et que ça te plaise!

      La journée s’est transformée en semaine, et peut-être en mois… Mais dans le bon sens! Car on avance, et on construit! J’y reviendrai peut-être plus en détail d’ici grâce à tous vos encouragements.

      À très bientôt buddy!

  5. Merci beaucoup pour ce partage intime ! Cela montre bien, je trouve, que rien n’est jamais gagné, qu’il n’y a pas de méthode miracle pour des relations sans conflit. Mais que l’important est d’apprendre à gérer et sortir des conflits. Moi la CNV m’y aide beaucoup J’aime beaucoup ta formule “travailler ensemble contre le problème et non l’un contre l’autre” !

    1. Salut Karine! Et merci pour le commentaire!
      La CNV est très intéressante oui, et je pense y revenir plus clairement à l’avenir.

      Rien n’est jamais gagné en Amour oui (et c’est mieux comme ça!). C’est justement quand on pense que c’est gagné… Que ça tourne mal! J’aime cette idée qu’il faut continuer à séduire l’autre, même après 6 mois, comme 10 ans ou 50 ans. Après tout, on mérite de faire des efforts l’un envers l’autre !

      +1 pour le travail d’équipe dans le couple ici aussi il semblerait 🙂 Cette idée est très forte je trouve, et ça aide mon couple de manière pratique régulièrement (faire un effort de récréer l’équipe quand elle est dissoute de manière temporaire).

      Bien à toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *